Kering : prises de profits

Kering : prises de profits
Kering (ex-PPR) Logo

Boursier.com, publié le mardi 24 novembre 2020 à 18h08

Kering a reperdu 0,9% ce mardi, à 604,40 euros, après avoir atteint des sommets en bourse de Paris dernièrement. Parmi les derniers avis de brokers, le Crédit Suisse a relevé sa cible de 605 à 675 euros en restant à 'surperformer' sur le groupe de luxe, tandis que Kering a dévoilé une nette amélioration de son activité au troisième trimestre : Le chiffre d'affaires total est ressorti à 3,72 MdsE sur la période, en retrait de 4,3% en données publiées et de 1,2% en comparable, marquant un rebond significatif par rapport à la baisse de -43,5% en données publiées et de -43,7% en comparable au deuxième trimestre.
Kering a su tirer parti de la très forte croissance de certaines zones géographiques, notamment l'Amérique du Nord (+44,1%), soutenue par un rebond de la demande locale, et l'Asie-Pacifique (+18,5%), portée par une excellente dynamique en Chine continentale. Les performances en Europe de l'Ouest (-41%) et au Japon (-22,8%) sont toujours fortement impactées par l'interruption des flux touristiques.

Parmi les autres avis de brokers, Oddo BHF a porté son objectif de cours à 603 euros ('neutre'). Crise ou pas, Invest Securities continue de penser que Kering a le portefeuille de marques et la stratégie ad-hoc (omnicanalité et interactions consommateurs/marques) pour extérioriser un potentiel de croissance in fine supérieur à ses pairs...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.