Kering : visé par une enquête pour 'blanchiment de fraude fiscale'

Kering : visé par une enquête pour 'blanchiment de fraude fiscale'©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 13h59

Kering abandonne 1,6% à 560,8 euros en début d'après-midi à Paris après avoir soudainement décroché à la suite d'une information de 'Mediapart' révélant que le propriétaire de Gucci est visé depuis février 2019 par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. Selon le média en ligne, un montage fiscal aurait permis à Kering de déclarer en Suisse des activités menées dans d'autres pays, principalement en Italie. Le groupe aurait ainsi éludé "2,5 milliards d'euros d'impôts entre 2010 et 2017, dont au moins 180 millions en France". Le parquet national financier a confirmé l'existence de cette enquête à l''AFP'.

Kering abandonne 1,6% à 560,8 euros en début d'après-midi à Paris après avoir soudainement décroché à la suite d'une information de 'Mediapart' révélant que le propriétaire de Gucci est visé depuis février 2019 par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. Selon le média en ligne, un montage fiscal aurait permis à Kering de déclarer en Suisse des activités menées dans d'autres pays, principalement en Italie. Le groupe aurait ainsi éludé "2,5 milliards d'euros d'impôts entre 2010 et 2017, dont au moins 180 millions en France". Le parquet national financier a confirmé l'existence de cette enquête à l''AFP'.

"Kering conteste avec la plus grande fermeté les allégations de blanchiment de fraude fiscale totalement infondées dont fait état l'article de Mediapart", a répondu le groupe de luxe à l'agence. "Le cas échéant, le groupe apportera sa pleine coopération aux autorités concernées dans le cadre de l'enquête éventuelle, en toute transparence et avec sérénité"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.