Kerlink plonge après son 'sales warning'

Kerlink plonge après son 'sales warning'©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 12 juin 2018 à 09h07

Séance cauchemardesque pour Kerlink sur le marché parisien où le titre chute de plus de 17% en début de matinée pour revenir sous les 15 euros, pénalisé par un avertissement sur ses ventes du deuxième trimestre 2018.

Commandes au ralenti

Avant bourse, le spécialiste des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets a indiqué dans un communiqué qu'après un premier trimestre 2018 en ligne avec les attentes du Groupe (croissance de 19% à période comparable), l'activité du second trimestre afficherait un ralentissement, en particulier sur le segment des opérateurs publics (opérateurs de télécommunication). Malgré une visibilité plus réduite à court terme sur le marché des opérateurs publics, Kerlink réaffirme sa confiance à moyen terme, avec plus de 55 projets majeurs en cours, portés par des opérateurs de réseaux publics et privés.

Visibilité réduite

Il n'en faut cependant pas plus à Midcap Partners Louis Capital Markets pour dégrader son opinion sur Kerlink d'"achat" à "neutre", en révisant sa valorisation théorique de 25 à 17 euros suite à la dégradation de la visibilité à court terme. En décryptant les commentaires du groupe, le broker redoute d'ailleurs un premier semestre en sensible retrait, contre toute attente, même s'il rappelle que le chiffre d'affaires de ce S1 représente traditionnellement environ un tiers de l'activité totale de l'année.

Modèle intact

Midcap Partners Louis Capital Markets garde néanmoins sa confiance dans le modèle de Kerlink : les fortes perspectives du groupe à moyen et long terme, la dynamique du marché dde l'IdT et l'intérêt de nombreux acteurs pour les solutions du groupe, toujours en gains de parts de marché doivent cependant être rappelés et ces éléments ne sont à notre sens nullement remis en cause par ce ralentissement conjoncturel", tempère le bureau de recherche dans son analyse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.