Kindy, l'art du contrepied

Kindy, l'art du contrepied©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 avril 2017 à 11h18

Kindy, dont le titre s'est envolé hier de 126,4%, passant de 0,72 à 1,63 euro, s'enflamme à nouveau lors de la séance du vendredi 7 avril, sur un gain de 44% à 2,35 euros peu après 11h15. Le titre a évolué entre 1,35 et 2,35 euro sur la séance, dans plus de 1,6 million d'actions négociées alors qu'il n'y a que 2,8 millions d'actions en circulation. Autant dire que les traders férus d'allers-retours s'en donnent à coeur joie. La situation est d'autant plus étonnante que le groupe s'est fendu ce matin d'un communiqué expliquant que sur les sept offres de reprise reçues, aucune ne permet un apurement intégral du passif. L'administrateur judiciaire du holding coté Kindy SA va demander, le 25 avril, le placement en redressement judiciaire car la situation de la société n'est pas compatible avec une procédure de sauvegarde.

Kindy et ses filiales emploient 155 personnes dans l'Oise et dans le Maine et Loire. Le groupe a interpellé les candidats à l'élection présidentielle sur sa situation en leur envoyant à chacun des paires de chaussettes bleu, blanc, rouge. Il précise dans le courrier d'accompagnement que la "chaussette droite est bien à droite et la gauche, bien à gauche".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Kindy, l'art du contrepied
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]