Klépierre : sur les 18 euros

Klépierre : sur les 18 euros
Rives d'Arcins à Bègles

Boursier.com, publié le jeudi 18 février 2021 à 10h26

En 2020, le chiffre d'affaires total de Klépierre est ressorti à 1,131 milliard d'euros (1,325 MdsE au 31 décembre 2019), en repli de 14,7%. En 2020, le chiffre d'affaires des commerçants (hors jours de fermeture) s'élevait à 89% du niveau de l'année précédente, ce qui témoigne malgré tout de la résilience de l'activité dans un contexte sanitaire difficile... Klépierre prévoit de collecter 84% du montant total de loyers facturés pour 2020. Au 1er février 2021, Klépierre a déjà collecté 81%, et 32 ME restent à collecter. Net des concessions de loyers (116 ME, dont 102 ME affectant les revenus locatifs nets de 2020), le taux de collecte s'établira à 91%. Le montant résiduel (108 ME) a fait l'objet de provisions pour créances douteuses. Les revenus locatifs nets s'élevaient à 846,2 ME au 31 décembre 2020, en baisse de -25,2% par rapport à 2019 en part totale et à périmètre courant.

En 2020, l'activité locative a été principalement axée sur la conclusion d'accords relatifs aux périodes de fermeture, afin d'optimiser la collecte des loyers et/ou de prolonger les baux de certains magasins. A ce jour, 4.972 accords ont été conclus avec des enseignes, accordant des concessions de loyers pour les périodes de fermeture. En échange de ces abattements de loyers, le Groupe a obtenu la prolongation d'une durée de 1,9 an en moyenne sur 1.933 baux. En 2020, 951 baux ont été signés, générant un taux de réversion positif de 4,5%.
Sur l'ensemble de l'exercice, le cash-flow net courant s'est élevé à 2,05 euros par action, en baisse de 0,77 euro par rapport à 2019 (-27,4%), principalement du fait de la pandémie de Covid-19. Retraité de l'impact de l'étalement des concessions de loyers en application d'IFRS 16 (0,08 euro par action), le cash-flow net courant ressort à 1,97 euro par action.
En part totale et droits inclus, la valeur du portefeuille des centres commerciaux de Klépierre s'élevait à 21,623 MdsE au 31 décembre 2020, en baisse de 7,5% à périmètre courant et de -7,2% à périmètre constant sur 12 mois (4,5% sur 6 mois). Le rendement initial net EPRA moyen du portefeuille atteignait 5,3%, en hausse de +30 points de base sur 1 an.

L'actif net réévalué EPRA NTA ('Net Tangible Assets') s'élevait à 31,40 euros par action au 31 décembre 2020 (36,90 euros à fin 2019). Cette baisse s'explique par le fait que la génération de cash-flow net courant (2,05 euros par action) a été plus que compensée par la baisse de la valeur du portefeuille à périmètre constant (4,94 euros par action) et par le paiement du dividende (2,2 euros par action). L'impact lié à l'effet de change et à d'autres facteurs atteint -0,41 euro par action.

Au 31 décembre 2020, l'endettement net consolidé atteignait 9,054 MdsE, soit une hausse de +224 ME, ce qui est inférieur à la baisse du cash-flow net courant (270 ME) et reflète les mesures mises en oeuvre par le Groupe pour limiter ses décaissements, notamment les dépenses d'investissement.
Le ratio d'endettement (LTV) a atteint 41,4% au 31 décembre 2020, en hausse de 140 points de base par rapport au 30 juin 2020. Le ratio dette nette/Excédent brut d'exploitation s'élevait à 10,8x au 31 décembre 2020, tandis que le ratio de couverture des frais financiers (EBE/ frais financiers) reste au niveau élevé de 7,3x.
La position de liquidité de Klépierre s'élevait à 3,2 MdE au 31 décembre 2020. Elle couvre l'ensemble des besoins de refinancement jusqu'en mai 2024. Par ailleurs, le coût moyen de la dette a continué de baisser au cours de l'année pour atteindre 1,2% (1,5% en 2019)

Cette année, le groupe anticipe un cash-flow net courant à 1,9 euros par action (hors impact de l'étalement des concessions de loyers liées à la Covid-19). Cela suppose que les mesures de fermeture actuelles, qui concernent 60% des magasins du groupe, ne seront pas prolongées au-delà du mois de mars. Au total, cela équivaut à une fermeture de 1,5 mois pour l'ensemble du portefeuille causant une perte de cash-flow de 0,25 euros par action.
Le Conseil de Surveillance, suivant la recommandation du Directoire, a décidé de convoquer l'Assemblée générale annuelle le 17 juin 2021 et de réserver sa décision portant sur une proposition de distribution à début mai en disposant d'une meilleure visibilité quant au redémarrage des activités... Parmi les derniers avis de brokers, la Deutsche Bank a ajusté sa cible de 21,5 à 20 euros avec un avis à 'conserver' sur le dossier. Le titre recule ce jeudi de 2,8% de retour sur les 18 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.