Klépierre : varie peu après les annonces

Klépierre : varie peu après les annonces©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 mai 2021 à 12h11

Klépierre recule de 0,2% ce vendredi à 22,20 euros, alors que le groupe a vu ses revenus locatifs bruts reculer de 10,3% à 266,4 millions d'euros au premier trimestre, période au cours de laquelle les activités du leader européen des centres commerciaux ont été affectées par des décisions administratives emportant la fermeture des commerces dans les pays européens où Klépierre est présent, à l'exception de l'Espagne et de la Suède. Les magasins dans les centres commerciaux du groupe ont été fermés en moyenne l'équivalent de 1,5 mois. Aujourd'hui, 55% du portefeuille est ouvert et près de 95% des magasins (en loyers) devraient avoir rouvert d'ici à la fin mai.

Klépierre recule de 0,2% ce vendredi à 22,20 euros, alors que le groupe a vu ses revenus locatifs bruts reculer de 10,3% à 266,4 millions d'euros au premier trimestre, période au cours de laquelle les activités du leader européen des centres commerciaux ont été affectées par des décisions administratives emportant la fermeture des commerces dans les pays européens où Klépierre est présent, à l'exception de l'Espagne et de la Suède. Les magasins dans les centres commerciaux du groupe ont été fermés en moyenne l'équivalent de 1,5 mois. Aujourd'hui, 55% du portefeuille est ouvert et près de 95% des magasins (en loyers) devraient avoir rouvert d'ici à la fin mai.

Depuis le début de la pandémie, le groupe a limité ses dépenses d'investissement à ses projets engagés. Ainsi, seulement 15 ME ont été dépensés au cours du premier trimestre 2021. Au 31 mars, la position de liquidité du groupe demeure forte à 2,4 MdsE, après le remboursement de 864 ME d'obligations échues. Tous les besoins de refinancement sont couverts jusqu'en avril 2024. L'endettement net de Klépierre atteint 9,016 MdsE en part totale et le coût de la dette nette est de 1,2%.

Sur la base des annonces officielles de réouverture, les fermetures administratives dureront l'équivalent de 2,6 mois pour l'ensemble du portefeuille au lieu de 1,5 mois comme initialement attendu. En conséquence et sous l'hypothèse qu'il n'y aura pas d'autres fermetures administratives, le Groupe ajuste son objectif de cash-flow net courant pour 2021 à 1,80 euro par action, contre 1,90 euro précédemment.
Parmi les avis de brokers, la SG a dégradé le dossier à 'vendre', tout en ajustant sa cible de 17,9 à 19,8 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.