L'AMF transige dans une affaire relative au marché de l'action Crossject

L'AMF transige dans une affaire relative au marché de l'action Crossject©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 02 mars 2018 à 11h34

L'Autorité des marchés financiers a eu recours à son dispositif transactionnel dans un dossier lié à un soupçon de d'exploitation d'information privilégiée concernant le marché de la société Crossject. Il permet d'éviter la procédure de sanction classique, longue et coûteuse.

En l'espèce, Thimothée Muller et sa société Scientex vont verser respectivement 10.000 euros et 40.000 euros au Trésor public, en vertu d'un accord de composition administrative signé avec l'AMF. L'intéressé, dirigeant et membre du directoire de Crossject, avait acquis par le biais de Scientex 17.500 actions peu avant l'annonce en novembre 2015 d'un financement de Bpifrance qui avait fait flamber le titre en bourse. Il lui a été reproché d'avoir exploité une information privilégiée. M. Muller a indiqué qu'il n'avait pas d'intentions spéculatives et qu'il était toujours propriétaire des titres. Il a argué qu'il avait entamé les acquisitions de titres auparavant pour profiter de la baisse de l'action. S'il reconnaît ne pas avoir réalisé les déclarations requises, il met cela sur le compte de sa méconnaissance de la réglementation et non de son intention de dissimuler l'opération. L'accord a été homologué par la commission des sanctions.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU