L'Etat aurait trouvé un compromis avec Renault et Fiat Chrysler

L'Etat aurait trouvé un compromis avec Renault et Fiat Chrysler
Nouveau Renault Captur

Boursier.com, publié le mardi 04 juin 2019 à 13h47

En tête du CAC40, Renault bondit de près de 5% à 56,8 euros alors le gouvernement français aurait obtenu toutes les garanties qu'il souhaitait de la part de Fiat Chrysler Automobiles et de Renault. Alors que le Conseil d'administration du constructeur au losange se réunit ce jour pour discuter de l'offre de fusion de FCA, la France aurait obtenu des garanties sur le fait que le siège opérationnel de la nouvelle société se situe à Paris et qu'un dividende spécial soit versé aux actionnaires de Renault. Selon une information obtenue par Reuters, le gouvernement disposerait également d'un siège au CA de l'entité issue de la fusion sur les quatre qu'aurait Renault. Ce dernier céderait également à l'État français l'un de se ses deux sièges au Comité de nomination des directeurs, composé de quatre membres.

Cet accord entre les trois parties pourrait permettre au Conseil d'administration de Renault d'approuver un accord-cadre amorçant le long processus d'une fusion complète, à moins que de nouvelles questions ne surgissent lors de la réunion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.