L'or poursuit son ascension, au plus haut depuis 2013

L'or poursuit son ascension, au plus haut depuis 2013©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 24 juin 2019 à 22h10

Dans un contexte international et économique tendu, l'or a poursuivi son "rally" en début de semaine, montant lundi à son plus haut niveau depuis près de 6 ans, en août 2013.

Sur le marché américain Comex, l'once de métal jaune s'échangeait lundi soir à 1.422,65$ pour le contrat à terme d'août, en hausse de 1,6%%, après avoir déjà bondi de 4,2% la semaine dernière.

La "relique barbare" a profité ces dernières semaines d'une conjonction de facteurs favorables, à commencer par la montée des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui font craindre un net ralentissement de la croissance mondiale. Les tensions géopolitiques entre l'Iran et les Etats-Unis ont aussi contribué à la recherche de valeurs-refuge, au premier rang desquelles figure l'or.

Dollar en recul et taux d'intérêts au plancher

Sur le plan technique, la combinaison du plongeon des taux d'intérêts souverains et de la faiblesse du dollar ces derniers jours ont servi de locomotives à l'or. Le dollar est retombé à son plus bas niveau depuis trois mois, rendant moins onéreux les achats d'or pour les acheteurs en devises autres que le dollar.

Même si l'or n'offre pas de rendement, une part croissante des placements obligataires n'en fournit désormais plus non plus... Dans le monde, ce sont plus de 13.000 milliards de dollars d'obligations dont les rendements sont désormais devenus négatifs. La Fed, la BCE et la Banque du Japon ont toutes trois fait savoir ces derniers jours qu'elles étaient prêtes à prendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire. Les marchés attendent de la Fed une baisse d'au moins un quart, voire d'un demi-point, lors de sa réunion des 30 et 31 juillet prochains.

Les 1.450$ en ligne de mire

A noter que le retour de l'intérêt pour l'or s'est fait dans des volumes importants : selon les données de l'agence Bloomberg, le plus important fonds coté (ETF) basé sur l'or, le "SPDR Gold Shares", a fait l'objet d'1,6 milliard de dollars d'achats vendredi dernier, le plus fort afflux depuis sa création en 2004 !

Des hedge funds et d'autres grands acteurs du marché spéculatif ont renforcé leurs positions longues (acheteuses) sur les contrats à terme et les options sur l'or, portant ces positions à leur plus haut niveau depuis février 2018, selon l'agence d'information financière.

Dans un entretien à 'Bloomberg', Martin Lakos, directeur de division chez Macquarie Wealth Management, voit désormais l'or atteindre 1.450$ l'once d'ici au 1er ou au 2ème trimestre 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.