L'or sur un sommet de plus de six ans

L'or sur un sommet de plus de six ans©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 juin 2019 à 13h51

Galvanisé par l'accès de faiblesse du dollar, l'escalade des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis et la faiblesse des perspectives économiques mondiales, l'once d'or poursuit son ascension ce mardi. En hausse de 1% à 1.432$ sur le Comex, le métal jaune se négocie sur des niveaux plus observés depuis plus de six ans.

"L'humeur du marché mondial des capitaux est chancelante en raison de la crainte des inconnues et c'est cette incertitude qui continuera de fournir du carburant à un marché de l'or déjà très bien aliemnté", affirme à Bloomberg, Stephen Innes, associé directeur chez Vanguard Markets. Le retrait important des investisseurs du dollar américain, qui s'est intensifié après la réunion de politique monétaire de la Fed la semaine dernière, est venu "renforcé l'attrait grandissant du marché de l'or", ajoute le spécialiste.

Même si l'or n'offre pas de rendement, une part croissante des placements obligataires n'en fournit désormais plus non plus... Dans le monde, ce sont plus de 13.000 milliards de dollars d'obligations dont les rendements sont désormais négatifs. La Fed, la BCE et la Banque du Japon ont toutes trois fait savoir ces derniers jours qu'elles étaient prêtes à prendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

En plus de la position de la Fed sur les taux d'intérêt, "la récente détérioration des relations entre les États-Unis et l'Iran a contribué à la forte remontée de l'or cette semaine, alors que la solution la plus facile - la diplomatie - est maintenant hors de la table, selon les responsables iraniens", note pour sa part, Jingyi Pan, stratégiste chez IG Asia à Singapour. Toutefois, "l'éléphant dans la salle reste les pourparlers commerciaux entre les États-Unis et la Chine et toute détérioration jusqu'à la semaine prochaine devrait nous amener à la résistance à 1 480$... Ce n'est peut-être pas non plus une voie à sens unique étant donné la situation de surachat, mais dans l'incertitude, le marché pourrait vouloir acheter n'importe quelle baisse".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.