La BCE anticipe désormais une contraction de 8% dans la zone euro en 2020

La BCE anticipe désormais une contraction de 8% dans la zone euro en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 14h51

La BCE vient de dévoiler ses nouvelles projections économiques. L'Institution table désormais sur une baisse du PIB de 8% cette année (contre -8,7% précédemment) avant un rebond de 5% en 2021 (contre 5,2%) et 3,2% en 2022 (contre 3,3%). Dans l'ensemble, les risques qui pèsent sur les perspectives de croissance de la zone euro restent orientés à la baisse. Cette évaluation reflète en grande partie les implications économiques et financières encore incertaines liées à la pandémie.

Quant à l'évolution des prix, les pressions sur les prix resteront faibles à court terme en raison de la faiblesse de la demande, de la diminution des pressions salariales et de l'appréciation du taux de change de l'euro, malgré certaines pressions à la hausse sur les prix liées à des contraintes d'approvisionnement. À moyen terme, une reprise de la demande, soutenue par des politiques monétaires et budgétaires accommodantes, exercera une pression haussière sur l'inflation.

Dans le détail, l'institution anticipe désormais une inflation globale encore négative dans les prochains mois avant un retour en territoire positif début 2021. Sur l'ensemble de l'année, l'inflation est attendue à 0,3%, avant une remontée à 1% en 2021 et 1,3% en 2022. Par rapport aux projections macroéconomiques du mois de juin des services de l'Eurosystème, les perspectives d'inflation sont inchangées pour 2020, ont été revues à la hausse pour 2021 et restent inchangées pour 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.