La BCE laisse ses taux inchangés mais sa communication évolue

La BCE laisse ses taux inchangés mais sa communication évolue©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 13h45

La Banque centrale européenne vient, comme attendu, de laisser ses taux directeurs inchangés au terme de sa réunion de politique monétaire du 8 mars. Le principal taux directeur, le taux de refinancement reste à 0,00%. Il s'agit du taux auquel les banques peuvent emprunter de l'argent à la BCE lors des appels d'offres hebdomadaires de la banque centrale. La décision de le faire descendre au plancher avait été prise pour irriguer l'économie et ainsi favoriser la reprise au sortir de la crise des subprimes. Ce taux est à 0 depuis mars 2016. Le taux de facilité marginal est lui maintenu à 0,25%. C'est le coût d'emprunt des banques pour obtenir des liquidités à 24h00. Enfin, le taux de dépôt est toujours négatif, -0,4%, pour empêcher les établissements de stocker leurs réserves excédentaires et maximiser la circulation des liquidités dans l'économie.

Des taux qui resteront à leurs niveaux actuels pendant une période prolongée

Le Conseil des gouverneurs prévoit toujours "que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels pendant une période prolongée, et bien au-delà de l'horizon fixé pour les achats nets d'actifs".

Le biais accommodant du QE disparaît

Le rythme mensuel des rachats d'actifs est également confirmé à 30 milliards d'euros. Des achats qui "devraient être réalisés jusque fin septembre 2018 ou au-delà, si nécessaire, et, en tout cas, jusqu'à ce que le Conseil des gouverneurs observe un ajustement durable de l'évolution de l'inflation conforme à son objectif". La phrase liée au biais accommodant que pourrait prendre le programme, à savoir que la BCE restait prête à augmenter ses achats d'actifs si cela s'avérait nécessaire, disparaît donc de la communication de la BCE. Un élément attendu par un grand nombre d'experts.

La BCE réaffirme en revanche que "l'Eurosystème procédera au réinvestissement des remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre du programme d'achats d'actifs (asset purchase programme, APP) pendant une période prolongée après la fin de ses achats nets d'actifs et, en tout cas, aussi longtemps que nécessaire. Cela contribuera à assurer à la fois des conditions de liquidité favorables et une orientation appropriée de la politique monétaire".

La traditionnelle conférence de presse de Mario Draghi débutera à 14h30.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - La BCE laisse ses taux inchangés mais sa communication évolue
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :

    Macron "pire que Taubira" ? La réforme des prisons fait jaser à droite


    Statut : refusé

    Il y a 2 heures


    La droite libérale et la droite dure, qui ont été au pouvoir pendant des lustres, hors les beaux discours lénifiants et les contrats public-privé, (qui ont fait les beaux jours du BTP, pour construire, entre autres, des prisons "modernes" qui vont nous coûter un bras en entretiens), n'ont pas résolu la problématique. Leur copain libéral Valls n'a pas apporté son aide à Mme Taubira, qui a été, à mon sens un bonne Ministre de la Justice, n'en déplaise aux éternels grincheux. Alors, tous ces Yaka, qui n'ont rien fait, quand ils étaient aux affaires, et qui ont fait cause commune avec les racistes et haineux de la fameuse "manif pour eux", seraient bien avisés de se taire. Quant à la réforme Macron, si c'est comme pour toutes les autres réformes, son but est de faire des économies pour redistribuer aux riches, d'abord, et aux pas riches, peut-être...mais il ne restera que des miettes.
    02- censuré=repassé


    supprimer




    référence à l'article :

    Herbergement des réfugiés: des foisons d'idées mais pas de solution miracle


    Statut : refusé

    Il y a 2 heures


    Partant du principe que la grande majorité des réfugiés et migrants sont des victimes des guerres militaires, pseudo ou religieuses, économiques, la mère de toutes les idées serait peut-être de mettre fin aux causes plutôt que de les laisser perdurer et d'être contraints de mettre en place des fausses bonnes solutions qui ne respectent même pas le minimum pour de l'habitat humain pérenne. Nos gouvernants, plutôt que de déplorer les déplacements de populations, les massacres, les tueries, les génocides, les viols, les destructions, les pollutions durables des sols, de l'air, de l'environnement, les noyades en Méditerranée, les marchés aux esclaves des trafiquants, les passeurs mafieux, et les arrivées contraintes de gens dans l'extrême misère, devraient enfin se mettre d'accord, n'en déplaise aux marchands d'armes de tous types, et déclarer les guerres illégales sur la Terre, et les fauteurs de ces guerres passibles d'un Tribunal International. Voilà une décision universelle qui aurait des effets bénéfiques immédiats pour tout le vivant, le végétal, la planète, d'une portée fédératrice concrète, et montrerait l'attachement des puissants à leurs Peuples respectifs, et à tous les Peuples en général. Chiche?
    18- censuré-repassé


    supprimer




    référence à l'article :

    Emmanuel Macron récite "Pierre et le Loup" à l'Elysée


    Statut : refusé

    Il y a 2 heures


    C'est bien, mais il aurait pu aussi réciter la Déclaration universelle des Droits de l'Homme -1948- et au hasard, l'article 25:

    Article 25
    1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
    2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.
    Mais tous les autres méritent d'être rappelés, surtout en ce moment où le libéralisme triomphant tente de mettre à mal tous les droits et le lien social forgé au fil des ans!
    26- censuré repassé


    supprimer




    référence à l'article :

    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions


    Statut : refusé

    Il y a 2 heures


    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    125- fois censuré-repassé