La BCE relève fortement ses prévisions de croissance

La BCE relève fortement ses prévisions de croissance©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 14h50

Depuis Francfort, Mario Draghi tient depuis 14h30 la traditionnelle conférence de présentation suivant la décision de la BCE sur ses taux. L'institution continue de s'attendre à ce que les taux d'intérêt restent à leur niveau actuel pendant une période prolongée et bien au-delà de l'horizon fixé pour les achats nets d'actifs. "Augmenter les taux d'intérêt à l'avenir serait une bonne nouvelle, car cela montrerait que l'inflation est sur la bonne voie pour s'auto-entretenir", a néanmoins indiqué le dirigeant.

La banque centrale a par ailleurs confirmé le biais pris lors de la réunion d'octobre : le programme d'assouplissement quantitatif ("QE") va évoluer. Les rachats d'actifs se poursuivront au rythme actuel de 60 milliards d'euros par mois jusqu'à la fin du mois, puis reculeront à 30 MdsE mensuels dès janvier et au moins jusqu'à la fin du mois de septembre.

"Si les perspectives deviennent moins favorables, ou si les conditions financières deviennent incompatibles avec de nouveaux progrès vers un ajustement durable de la trajectoire d'inflation, nous sommes prêts à augmenter notre programme d'achats d'actifs en termes de taille et/ou de durée", a une nouvelle fois affirmé Mario Draghi en référence au fameux QE.

Les risques restent globalement équilibrés et des surprises de croissance encore plus positives pourraient avoir lieu à court terme, selon le dirigeant. "Nous sommes certainement plus confiants aujourd'hui qu'il y a deux mois. Le renforcement de l'économie est la base sur laquelle l'output gap se refermera".

La BCE a par ailleurs fortement revu à la hausse ses prévisions de croissance. Sur l'année en cours, l'Institution anticipe désormais une hausse du PIB dans la zone euro de 2,4% contre 2,2% précédemment. La croissance est désormais attendue à 2,3% en 2018 contre 1,8% précédemment, puis à 1,9% en 2019 (contre 1,7%). Les prévisions d'inflation sont également rehaussées en raison notamment de l'évolution des prix du pétrole et des prix alimentaires. L'indice ICPH est maintenant attendu à 1,5% cette année puis à 1,4% en 2018, 1,5% en 2019 et 1,7% en 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.