La BCE révise fortement ses prévisions de croissance et d'inflation

La BCE révise fortement ses prévisions de croissance et d'inflation©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 mars 2019 à 14h42

Comme attendu, la BCE vient de réduire sensiblement ses projections d'inflation et de croissance.

"Bien que certains signes indiquent que divers facteurs internes idiosyncrasiques qui freinent la croissance commencent à s'estomper, l'affaiblissement des données économiques laisse entrevoir un ralentissement appréciable du rythme de l'expansion économique qui se prolongera jusqu'à la fin de l'année en cours. La persistance des incertitudes liées aux facteurs géopolitiques, à la menace du protectionnisme et aux vulnérabilités des marchés émergents semble laisser des traces sur le climat économique", explique Mario Draghi, qui s'exprime depuis 14h30 devant la presse suite à la dernière décision de politique monétaire de la BCE.

"L'inflation sous-jacente continue d'être modérée. L'affaiblissement de la dynamique économique ralentit l'ajustement de l'inflation vers notre objectif. Les décisions d'aujourd'hui favoriseront la poursuite de l'intensification des tensions sur les prix intérieurs et de l'évolution de l'inflation globale à moyen terme. En tout état de cause, le Conseil des gouverneurs est prêt à ajuster tous ses instruments, selon qu'il conviendra, pour faire en sorte que l'inflation continue de se rapprocher durablement de son objectif en la matière", ajoute le dirigeant.

Cette évaluation de la situation est reflétée dans les nouvelles projections de la BCE. L'Institution vise désormais une croissance de 1,1% cette année contre 1,7% précédemment. Le PIB est attendu en hausse de 1,6% l'an prochain (contre 1,7%) et à 1,5% en 2021.

"Les risques entourant les perspectives de croissance de la zone euro sont toujours orientés à la baisse, en raison de la persistance d'incertitudes liées à des facteurs géopolitiques, de la menace de protectionnisme et de la vulnérabilité des marchés émergents", souligne Mario Draghi.

La BCE révise ainsi également à la baisse toutes ses prévisions d'inflation. Elle table désormais sur un taux d'inflation de respectivement 1,2% et 1,5% en 2019 et 2020 contre 1,6% et 1,7% jusqu'ici.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.