La BCE va-t-elle muscler son QE la semaine prochaine ?

La BCE va-t-elle muscler son QE la semaine prochaine ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 14h48

La Banque centrale européenne pourrait encore accroître son soutien à la zone euro la semaine prochaine. Alors que les gouvernements de la région ont toutes les peines du monde à s'entendre sur les modalités d'un plan de relance massif, les investisseurs peuvent compter sur l'Institution d'émission. Après avoir dévoilé un programme de rachat d'actifs de 750 milliards d'euros d'ici à la fin 2020 (Pandemic Emergency Purchase Programme ou PEPP), renoncé en partie à son principe de clef de répartition pour ses rachats de titres souverains, ou encore accepté comme collatéral des obligations dont la note a été dégradée en catégorie spéculative, la BCE pourrait rapidement augmenter le montant de son QE en vue de lutter contre les effets de l'épidémie de Covid-19 sur l'économie de la zone euro.

Nouvelle annonce jeudi prochain ?

Un économiste sur quatre anticipe ainsi une hausse de la taille du programme de rachat d'actifs de la BCE la semaine prochaine alors que le Conseil des gouverneurs doit se réunir jeudi. Selon une enquête menée par 'Bloomberg', le QE pourrait être augmenté de 500 milliards d'euros supplémentaires, ce qui porterait le total des achats prévus cette année, tous programmes confondus, à plus de 1.500 milliards d'euros. "La BCE doit d'une manière ou d'une autre maintenir le drapeau de l'euro", affirme Alastair Winter, conseiller économique chez Global Alliance Partners.

Christine Lagarde a elle-même indiqué il y a quelques jours que la BCE était prête à aller plus loin pour renforcer l'économie du Vieux continent face à cette situation sans précédent. Le comité de la BCE "s'engage à faire tout ce qui est nécessaire dans le cadre de son mandat pour aider la zone euro à traverser cette crise. Il est tout à fait prêt à augmenter la taille de ses programmes d'achat d'actifs et à en ajuster la composition, autant que nécessaire et aussi longtemps que nécessaire. Il explorera toutes les options et toutes les éventualités pour soutenir l'économie à travers ce choc", a déclaré la semaine passée la présidente de l'Institution européenne.

Où dans quelques mois ?

La plupart des spécialistes pensent toutefois qu'il faudra patienter encore quelques semaines avant d'éventuellement voir la BCE accroître son assistance. Les prochaines projections économiques officielles de la BCE ne sont en effet pas attendues avant six semaines et un important soutien fiscal et monétaire est déjà en place. Carsten Brzeski, économiste chez ING à Francfort, affirme ainsi : "le travail d'urgence est fait... Il faudra maintenant attendre la réunion de juin pour avoir une meilleure image de l'économie, de la profondeur de la crise et du besoin potentiel d'une plus grande stimulation monétaire". La majorité des personnes interrogées par l'agence estiment ainsi que la BCE musclera son QE au mois de septembre.

Aucun débat sur les taux

Les participants à l'enquête sont en revanche unanimes sur le fait que la BCE ne touchera pas à ses taux d'intérêt. Le taux de dépôt est déjà à un niveau record de -0,5%, et les gouverneurs ont exprimé leur inquiétude quant à une nouvelle réduction qui entraverait l'offre de crédit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.