La bourse salue la décision de Danone de réduire la voilure sur Yakult

La bourse salue la décision de Danone de réduire la voilure sur Yakult©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 février 2018 à 10h16

Les lignes de l'accord entre le japonais Yakult et le français Danone sont en train de bouger. Les deux entreprises ont annoncé ce matin des modifications dans les liens noués en 2004, en particulier la vente par Danone de 22.674.900 actions Yakult sur le marché, avec l'aval du Japonais. Le Français en restera cependant le premier actionnaire. Yakult a prévu de racheter 5 millions des actions vendues. La détention de Danone passera de 21,52% à 7,66% post-transaction, peut-on lire dans le prospectus déposé par Yakult, soit 12.537.100 actions contre 35.212.000 précédemment. Sur la base d'un cours de 7.490 yens pour Yakult, les actions cédées représenteraient près de 170 milliards de yens, soit environ 1,3 milliard d'euros. En appliquant une décote de 5% pour écouler le papier, le produit brut avoisinerait 1,2 MdE. Ces hypothèses n'engagent que nous.

Dénone évoque une nouvelle étape dans son partenariat, afin de renforcer la collaboration stratégique de long terme dans les probiotiques mais en optimisant l'allocation de capital. Les partenaires ont prévu de renforcer leurs efforts pour promouvoir les probiotiques au travers du Global Probiotics Council et de développer le programme Ishoku Dogen dont l'objectif est d'approfondir la compréhension scientifique des liens entre l'alimentation et la santé. Il est aussi prévu d'explorer la distribution de produits Yakult par Danone sur les marchés européen, avec un premier marché test en Espagne.

Les analystes sont contents

Le marché accueille positivement la nouvelle, mais avec pragmatisme : le titre gagne 1,2% à 64,65 euros. Danone "se désengage de Yakult mais s'en rapproche dans le même temps", résume ce matin Alex Smith, de Barclays, qui pense que le produit de l'opération, taxe incluse, pourrait avoisiner 1 MdE. L'analyste pense que les fonds pourraient être consacrés au désendettement, ce qui ramènerait le ratio dette nette sur Ebitda de 3,1 à 2,9 fois fin 2018, dans les clous de l'objectif 2020 du groupe (ratio inférieur à 3 fois). Côté compte de résultats, la transaction s'annonce dilutive d'environ 1% sur le bénéfice par action, a calculé Smith. Si l'on excepte le désendettement, j'interprète cette décision de réduire la détention dans Yakult comme une démonstration d'une meilleure discipline d'investissement, dans le sillage du message d'Emmanuel Faber en 2015, qui souhaitait mieux convertir la croissance des ventes et des résultats en progression du bénéfice par action, ajoute l'analyste, qui recommande de "surpondérer" le titre, en visant 82,50 euros.

Martin Deboo, chez Jefferies, a lui aussi une lecture positive de l'opération. Il a également estimé à 1% la dilution sur le bénéfice par action, mais juge que le ratio dette nette sur Ebitda de 3,3 à 3,5 fois fin 2018 (selon ses propres anticipations, différentes de celles de Barclays). Le spécialiste n'a jamais été un chaud partisan de ces accords capitalistiques. Cela démontre de son point de vue que Danone s'attaque à son problème de discipline financière, après la dispendieuse acquisition de WhiteWave aux Etats-Unis.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU