La contraction du secteur privé accélère aussi dans la zone euro

La contraction du secteur privé accélère aussi dans la zone euro©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 10h01

La pandémie de Covid-19 et les restrictions correspondantes continuant d'entraver l'activité des entreprises, la contraction du secteur privé de la zone euro s'est accélérée en janvier. Le taux de croissance de la production s'est replié à son plus faible niveau depuis le début de la reprise du secteur manufacturier tandis que dans le secteur des services, l'activité a enregistré sa deuxième plus forte contraction depuis mai 2020, explique IHS Markit.

L'indice PMI Flash composite IHS Markit s'est ainsi replié de 49,1 en décembre à 47,5 en janvier, signalant une troisième baisse mensuelle consécutive de l'activité globale de la zone euro et le plus fort taux de contraction depuis trois mois. Le consensus était positionné à 47,6. L'Indice PMI Flash de l'activité de services ressort de son côté à 45 (46,4 en décembre) et l'indice PMI Flash de l'Industrie manufacturière atteint 54,7 (55,2 en décembre).

Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête : "une récession à double creux semble désormais inévitable pour l'économie de la zone euro, le durcissement des mesures destinées à contenir la propagation du virus continuant de peser sur les performances des entreprises. La baisse de l'activité globale s'est accélérée en janvier, tendance résultant d'une détérioration de la conjoncture dans le secteur des services et d'un repli de la croissance à son plus faible niveau des sept mois d'expansion dans l'industrie manufacturière. La contraction de la zone euro est toutefois moins sévère que celle enregistrée au printemps dernier, ce grâce à une relative bonne tenue du secteur manufacturier, à un raffermissement de la demande en provenance de l'étranger et à des mesures de restriction généralement moins contraignantes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.