La Corée du Nord s'engage à démanteler des installations nucléaires sous la surveillance d'experts

La Corée du Nord s'engage à démanteler des installations nucléaires sous la surveillance d'experts
Kim Jong-un et Moon Jae-in au sommet de Pyongyang le 19 septembre 2018.

Boursier.com, publié le mercredi 19 septembre 2018 à 10h59

Le sommet de Pyongyang entre les deux Corées aura été apparemment porteur. La Corée du Nord va autoriser des experts extérieurs à surveiller le démantèlement de son site d'essais de missiles de Tongch'ang-dong Pongdong-ri (Sohae pour les intimes). Le pays a déclaré par ailleurs qu'il était ouvert au démantèlement de son installation d'enrichissement nucléaire.

Réunion au sommet

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un rencontrait le président sud-coréen Moon Jae-in à Pyongyang. Les dirigeants sont ressortis d'une réunion privée pour signer un accord et tenir une conférence commune, durant laquelle ils ont affirmé leur volonté de débarrasser la péninsule des armes nucléaires.

Accord scellé

Dans le cadre de l'accord, des inspecteurs et experts extérieurs pourront assister au démantèlement de l'installation de lancement de Sohae, située dans le nord-ouest du pays. Ces derniers mois, l'imagerie satellitaire avait indiqué que la Corée du Nord prenait des mesures pour détruire le site. Les deux pays ont aussi affirmé que la Corée du Nord pourrait mettre définitivement hors service son installation d'enrichissement nucléaire de Yongbyon, à la condition que les USA prennent les mesures parallèles nécessaires afin de respecter l'accord signé en juin par les États-Unis et la Corée du Nord.

Trump salue la nouvelle

Donald Trump a comme il se doit sauté sur l'occasion, relevant que Kim avait accepté ces inspections et le démantèlement permanent d'installations en présence d'experts internationaux. "Kim Jong-un a accepté d'autoriser les inspections nucléaires, sous réserve de négociations finales, et de démanteler de manière permanente un site d'essai et une aire de lancement en présence d'experts internationaux", s'est enthousiasmé Trump. "Les restes des héros (de guerre américains) vont continuer à être renvoyés aux Etats-Unis. En outre, la Corée du Nord et la Corée du Sud vont déposer une offre commune pour accueillir les Jeux olympiques de 2032. Génial!"

Kim Jong Un has agreed to allow Nuclear inspections, subject to final negotiations, and to permanently dismantle a test site and launch pad in the presence of international experts. In the meantime there will be no Rocket or Nuclear testing. Hero remains to continue being........
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)
....returned home to the United States. Also, North and South Korea will file a joint bid to host the 2032 Olympics. Very exciting! >- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Durant des discussions antérieures, la Corée du Nord avait affirmé qu'elle pourrait abandonner son programme nucléaire si les États-Unis apportaient des garanties en retirant leurs troupes de Corée du Sud et en retirant leur 'parapluie' de dissuasion nucléaire de Séoul et du Japon, rappelle l'agence Reuters. Kim avait affirmé son désir de travailler à la dénucléarisation complète de la péninsule, comme il l'avait d'ailleurs également fait lors de sa rencontre avec Trump en juin. La Corée du Nord n'avait toutefois alors pas accepté d'inspections internationales pour le démantèlement du site nucléaire.

Ce mercredi, Kim Jong-un a indiqué son intention de se rendre prochainement à Séoul. Il s'agirait de la première visite d'un leader nord-coréen dans la capitale de la Corée du Sud.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.