La Fed attendue au tournant, Powell menacé ?

La Fed attendue au tournant, Powell menacé ?
Donald Trump et le président de la Fed Jerome Powell à la Maison blanche.

Boursier.com, publié le mercredi 19 juin 2019 à 13h36

Wall Street a vivement progressé hier soir avec les espoirs monétaires et commerciaux. Le patron de la BCE Mario Draghi s'est montré en effet ouvert à l'idée d'une baisse des taux, dans un discours prononcé au Portugal. De son côté, Donald Trump a relancé les spéculations à propos d'un accord commercial. L'indice historique Dow Jones a repris finalement 1,35% et le Nasdaq 1,39%. Les commentaires très souples du président de la Banque Centrale Européenne intervenaient à la veille du verdict monétaire de son homologue américaine, la Fed.

La réunion qui se tient depuis hier devrait très probablement déboucher ce soir sur un statu quo. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité actuelle que les taux demeurent inchangés entre 2,25 et 2,50% sur les fed funds à l'issue de la réunion est logée à 76,7%, contre 23,3% pour la probabilité d'un assouplissement monétaire d'un quart de point (ramenant donc les taux entre 2 et 2,25%). Le communiqué monétaire de la Fed est attendu à 20h. Les prévisions économiques du FOMC seront annoncées à la même heure. Enfin, la conférence de presse de Jerome Powell se tiendra à 20h30.

Concernant cette fois la réunion du 31 juillet, la probabilité d'une baisse de taux d'un quart de point s'affiche à 64,7%, contre 16,3% de chances d'un statu quo et 19% de probabilités d'un assouplissement d'un demi-point. A l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, celle du 11 décembre, les taux auraient 32,4% de chances de se situer entre 1,5 et 1,75% (ce qui matérialiserait trois baisses sur l'année) selon l'outil FedWatch, contre une probabilité de 35,7% de s'afficher entre 1,75 et 2% (deux baisses de taux).

Afin de mettre un peu plus la pression sur le président de la Fed Jerome Powell à l'approche du verdict monétaire, Donald Trump s'est livré hier à quelques tweets dont il a le secret : "Mario Draghi vient juste d'annoncer la possibilité d'un stimulus supplémentaire à venir, faisant immédiatement chuter l'Euro contre le Dollar, ce qui leur facilite injustement la compétition avec les USA. Ils s'en sont tirés avec cela pendant des années, comme la Chine et d'autres". Trump a pris note par ailleurs de la réaction positive des marchés boursiers européens aux commentaires de Draghi...

Pire encore, la Maison blanche aurait envisagé selon Bloomberg de rétrograder Jerome Powell au rang de simple gouverneur, lui retirant son poste de président de la Fed. Ainsi, des juristes auraient étudié la question plus tôt cette année, alors que Trump critiquait dans le même temps assez férocement la politique monétaire jugée trop dure du timonier de la Fed. Le président américain avait même jugé que la Banque centrale américaine était devenue 'folle'. Rappelons que le mandat actuel de Powell à la direction de la Fed court en principe jusqu'en 2022. C'est à la demande de Trump que ce dernier avait pris la succession de Janet Yellen. Néanmoins, le leader de la Maison blanche a depuis exprimé à maintes reprises son insatisfaction face au travail de Powell, tentant visiblement de peser sur ses décisions. Les fuites concernant cette éventuelle (mais peu probable) 'rétrogradation' du président de la Fed interviennent très précisément avant le verdict du jour, ce qui n'est sans doute pas anodin.

Le conseiller Larry Kudlow a affirmé pour sa part que l'administration Trump ne souhaitait pas limoger Powell, sans toutefois commenter les rumeurs à propos de l'étude antérieure d'une rétrogradation...

Hier, Trump a également livré un tweet optimiste concernant les relations commerciales avec la Chine. "J'ai eu une très bonne conversation téléphonique avec le Président Xi de Chine. Nous allons avoir une réunion prolongée la semaine prochaine lors du G-20 au Japon. Nos équipes respectives vont commencer les discussions avant notre meeting", promet donc Trump, qui relance ainsi les spéculations concernant un éventuel accord commercial historique entre Washington et Pékin. Les médias chinois ont d'ailleurs confirmé la rencontre au sommet...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.