La Française de l'Énergie annonce l'achat de Greenhill SA

La Française de l'Énergie annonce l'achat de Greenhill SA©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2021 à 07h47

La Française de l'Énergie annonce l'achat de Greenhill SA, filiale du groupe Brederode SA en Belgique, et détentrice de la Concession de Monceau-Fontaine, Marcinelle et Nord de Charleroi (No 038) pour un prix d'acquisition de 203.000 euros, soit un prix net de 95.000 euros compte tenu de la trésorerie disponible de Greenhill SA.

La Française de l'Énergie annonce l'achat de Greenhill SA, filiale du groupe Brederode SA en Belgique, et détentrice de la Concession de Monceau-Fontaine, Marcinelle et Nord de Charleroi (No 038) pour un prix d'acquisition de 203.000 euros, soit un prix net de 95.000 euros compte tenu de la trésorerie disponible de Greenhill SA.

La Concession de Monceau-Fontaine, Marcinelle et Nord de Charleroi s'étend sur 74 km(2). Cette concession recèle d'importants volumes de gaz présents dans les anciennes galeries minières qui ont fait l'objet de plusieurs tests positifs en 2018.
Des pressions de plus de 2 bars ainsi que des teneurs en CH4 supérieures à 90% ont ainsi été mesurées durant ces tests sur deux sites.

6 puits de mine de plus de 1.000 mètres de profondeurs, connectés aux anciens travaux miniers, sont déjà en place et vont etre rapidement testés sur une durée plus longue pour valider le plan de valorisation du gaz fatal qui s'échappe de ces puits.
LFDE va ainsi valoriser cette énergie au travers de circuits courts sous forme de gaz, d'électricité et de chaleur tout en évitant le rejet à l'atmosphère d'un volume important méthane.
Ce modèle de valorisation locale, déjà établi avec succès à Anderlues et dans les Hauts-de-France, est une solution écologiquement et économiquement très compétitive.

Julien Moulin, Président de La Française de l'Energie, a déclaré : "L'acquisition de Greenhill constitue une étape stratégique de notre groupe d'être un acteur clef de la transition écologique du bassin minier de Wallonie. Cette acquisition renforce notre positionnement en Belgique et en particulier autour de Charleroi et devrait nous permettre de déployer dans les 18 prochains mois de nouvelles cogénérations sur le périmètre de cette concession afin de contribuer aux efforts de réduction de l'empreinte carbone que le Gouvernement Wallon met en oeuvre".

La Française de l'Énergie poursuit son déploiement afin d'atteindre ses objectifs de chiffre d'affaires annualisé de 35 ME pour une marge sur EBITDA supérieure à 45% d'ici fin 2022.

Prochain rendez-vous avec les résultats semestriels du groupe 2020/2021, le 23 mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.