La Française de l'Energie : fait des bonds

La Française de l'Energie : fait des bonds©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 janvier 2021 à 16h54

La Française de l'Energie remonte de plus de 5% ce lundi, sur les 21,70 euros, alors que le groupe a obtenu de l'Etat Français l'extension de sa concession dite de "Désirée" sur la partie Est du bassin Minier des Hauts-de-France. En effet, par décret en date du 24 décembre dernier, le périmètre de la concession, détenue par Gazonor, filiale à 100% de La Francaise de l'Energie, a été étendu sur une surface supplémentaire de 198,87 km2 pour atteindre 266,88 km2. La Francaise de l'Energie détient donc désormais la totalité des droits exclusifs pour le développement du gaz de mine sur le bassin minier des Hauts de France.
L'extension de la concession est accordée pour la durée de validité de celle-ci, soit jusqu'au 23 décembre 2042.

Parmi les derniers avis d'analystes, Oddo BHF a ajusté sa cible sur La Française de l'Energie de 23 à 25 euros en restant à l'achat. Midcap Partners vise quant à lui un cours de 24 euros sur le dossier. Cette zone du bassin minier des Hauts-de-France recèle d'importants volumes de gaz présents dans les anciennes galeries minières, confirmés lors des campagnes de tests précédemment effectuées sur ce périmètre dit du Valenciennois.
LFDE va donc s'atteler à certifier ces volumes de gaz avec une prochaine certification de réserves attendue pour le 1er semestre 2021, tout en préparant la mise en place de prochains sites de valorisation en circuits courts de ce gaz fatal, sous forme de gaz, d'électricité verte et de chaleur.

Ce modèle de valorisation locale, déjà établi avec succès par LFDE depuis 2017 sur plusieurs sites en France et en Wallonie est une solution écologiquement et économiquement très compétitive. La Française de l'Energie continue ici d'affirmer son positionnement dans la transition écologique avec le lancement de nouveaux sites de production d'énergies vertes sur les anciens bassins miniers de France et de Wallonie en 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.