La guerre commerciale commence à se faire sentir dans la zone euro

La guerre commerciale commence à se faire sentir dans la zone euro©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 septembre 2018 à 10h03

Les tensions commerciales commencent à se faire sentir dans la zone euro. Les indices PMI IHS Markit flash de septembre en attestent. Ils mettent en effet en évidence la 2ème plus faible croissance de l'activité globale de la zone euro depuis la fin de l'année 2016 en raison principalement d'un affaiblissement des performances de l'industrie manufacturière, lui-même lié à la première stagnation du volume des exportations depuis plus de 5 ans.

L'Indice PMI Flash Composite de l'activité globale dans l'Eurozone se replie ainsi de 54,5 à 54,2 en septembre, sur un plus bas de 4 mois. Le consensus tablait sur un indice à 54,5. Si l'Indice PMI Flash de l'activité dans le secteur des services se redresse à 54,7 (54,4 en août), sur un plus haut de 3 mois, l'Indice PMI Flash de la production manufacturière tombe sur un plancher de 28 mois, à 52,8 (54,7 en août).

Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête: "Affaiblie notamment par une quasi-stagnation des exportations, la croissance de la zone euro s'est repliée en septembre, la région enregistrant ainsi sa plus faible expansion depuis près de deux ans. Les guerres commerciales, le Brexit, le ralentissement de la demande mondiale (notamment dans le secteur automobile), une aversion croissante pour le risque, les déstockages et la montée des incertitudes politiques, tant dans la zone euro que dans le reste du monde, ont également contribué à l'affaiblissement de la croissance. Ce ralentissement s'est heureusement limité au secteur manufacturier. Grâce au dynamisme du secteur des services, dont l'expansion repose sur la demande intérieure, elle-même portée par de fortes créations d'emplois, les données de l'enquête indiquent une croissance économique de la zone euro de 0,5% au 3ème trimestre".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.