La hausse des salaires ralentit, mauvaise nouvelle pour la BCE

La hausse des salaires ralentit, mauvaise nouvelle pour la BCE
Mario Draghi gouverneur banque centrale européenne BCE

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 11h51

La Banque centrale européenne espérait sans doute mieux. L'Institution, qui peine à relancer l'inflation, malgré la faiblesse de ses taux d'intérêt et son programme de rachat d'actifs, surveille de près tous les indicateurs relatifs à l'évolution des prix dans la zone euro. Le dernier en date ne devrait pas la satisfaire puisque la croissance des salaires a ralenti au troisième trimestre après un pic de deux ans touché sur la période avril-juin. Selon les données d'Eurostat, les salaires & traitements ont progressé de 1,6% sur les trois mois clos fin septembre après +2,1% au deuxième trimestre. Le coût horaire du travail a progressé de 1,6%, contre 1,8% au trimestre précédent, qui constituait la plus forte hausse depuis le premier trimestre 2016.

La BCE surveille de près les salaires, espérant qu'une croissance économique robuste et une accélération des créations d'emplois finiront par doper les bénéfices des entreprises et donner un coup de fouet à l'inflation. Ce qui n'est donc pas encore le cas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.