La marge d'Essilor se tasse à 18,3% en 2017

La marge d'Essilor se tasse à 18,3% en 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 mars 2018 à 07h09

Essilor a dégagé une croissance organique 2017 proche des attentes, mais sa marge s'est un peu plus érodée que prévu. Mais le catalyseur principal du dossier reste la fusion avec Luxottica, attendue d'ici la fin du mois de juin.

L'exercice 2017 s'achève sur un chiffre d'affaires de 7,49 milliards d'euros, en progression de 5,3% en glissement annuel en données brutes et de 3,1% en base homogène, grâce à une accélération à 5,1% au quatrième trimestre. La contribution de l'activité atteint 1,367 MdE, en hausse de 3,5%, ce qui matérialise une marge de 18,3% contre 18,6% un an plus tôt. Le bénéfice net part du groupe, 833 ME, est pour sa part en hausse de 2,5% et permet d'afficher une marge nette de 11,1%, contre 11,4% un an auparavant. La génération de cash-flow libre s'est établie à 925 ME, en progression de 4% sur une base ajustée, ce qui a permis de ramener la dette nette à 1,66 MdE contre 2,06 MdsE à la fin de l'exercice 2016. Le groupe avait révisé à la baisse ses objectifs fin juillet. Il misait sur une croissance en base homogène autour de 3% et sur une contribution de l'activité ajustée voisine de 18,5%.

L'élan impulsé par le déploiement de nouveaux produits, particulièrement visible au quatrième trimestre, et les nombreuses initiatives structurantes prises en 2017, nous permettent d'aborder 2018 avec confiance, a souligné le PDG Hubert Sagnières, qui s'attend à un nouveau chapitre avec le rapprochement en cours avec Luxottica. Sur ce point, le groupe attend les dernières autorisations pour lancer "EssilorLuxottica", normalement d'ici la fin juin. Un dividende de 1,53 euro (+2%) sera proposé à la prochaine assemblée.

Essilor vise cette année une croissance du chiffre d'affaires en base homogène voisine de 4% et une contribution de l'activité supérieure ou égale à 18,3% du chiffre d'affaires.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU