La peur d'une guerre commerciale Etats-Unis-Chine fait chuter les marchés

La peur d'une guerre commerciale Etats-Unis-Chine fait chuter les marchés©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 22 mars 2018 à 14h34

Le CAC40 a largement creusés ses pertes depuis le début de la séance, jusqu'à céder 1,7% à 5.150 points en début d'après-midi, son plus bas niveau depuis le début du mois de mars. STMicroelectronics (-3,6%) et les financières (-2,5% à -3% pour Société Générale, Axa ou BNP Paribas) sont les plus sévèrement secouées. Le vent de panique se lève avant des annonces protectionnistes de Donald Trump visant les intérêts chinois. Les investisseurs craignent l'escalade de la guerre commerciale dans le monde, notamment entre les deux géants économiques. Si l'on ajoute à cela les commentaires de la banque centrale américaine hier, qui laissent entrevoir une poursuite à bon rythme du cycle de resserrement monétaire et des indicateurs économiques avancés européens moins dynamiques que prévu, on comprend mieux la vague de prudence qui touche les marchés, visible dans la pyramide des baisses sectorielles de l'indice STOXX 600 Europe peu avant 14h30 : les financières et les cycliques sont chahutées, tandis que la consommation de base, l'immobilier, le secteur aliments & boissons et le pétrole sont les moins attaqués, même s'ils baissent aussi.

Les "futures" américains sont désormais fermement ancrés dans le rouge.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - La peur d'une guerre commerciale Etats-Unis-Chine fait chuter les marchés
  • avatar
    ralleur -

    La peur d'une guerre commerciale Etats-Unis-Chine fait chuter les marchés
    Comme quoi il faut peu de chose pour les pessimistes ! Trump va revenir sur sa décision car ses conseillers vont lui faire remarquer que ce n'est pas bon ni pour eux ni pour les autres . Il faut simplement que les aides Chinoises gouvernementales ne favorise plus la vente de leur produit à des prix concurrentiels déloyaux.