La Réserve Fédérale baisse ses taux mais ajuste son discours

La Réserve Fédérale baisse ses taux mais ajuste son discours©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 20h05

La Réserve fédérale américaine a réduit ce mercredi soir son principal taux directeur pour la troisième fois de l'année dans une fourchette de 1,5% à 1,75%, contre 1,75%-2% précédemment.

"Nous considérons que l'orientation actuelle de la politique monétaire devrait rester appropriée tant que les nouvelles données concernant l'économie resteront globalement cohérentes avec nos perspectives", a expliqué son président, Jerome Powell, lors de la conférence de presse qui a suivi l'annonce de la baisse de l'objectif de taux des fonds fédéraux. Seule "une réévaluation importante de nos perspectives" pourrait conduire la banque centrale à réduire encore les taux, a-t-il ajouté...

Pour l'instant, la banque centrale des Etats-Unis table sur une croissance économique modérée, un marché du travail toujours dynamique et une remontée de l'inflation vers son objectif de 2% en rythme annuel.

Sans surprise, mais...

La baisse de taux d'1/4 de point décidée ce mercredi correspond aux prévisions des économistes après déjà deux précédentes réductions de 25 points de base, fin juillet et mi-septembre.

Le communiqué publié ce soir ne comporte plus l'engagement à "agir de manière appropriée" pour soutenir l'expansion économique, une formulation qui était interprétée ces derniers mois comme un signal augurant de nouvelles baisses de taux.
La Fed explique désormais qu'elle va "étudier les implications des nouvelles informations pour les perspectives économiques afin d'évaluer l'orientation appropriée" des taux...

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à deux ans a atteint son plus haut niveau depuis le 1er octobre dernier à plus de 1,67% avant de revenir vers 1,61%.
Le dollar cédait du terrain, l'euro remontant à 1,1147 dollar contre 1,1115 avant les annonces de la banque centrale US.

La baisse de taux décidée mercredi a été votée par 8 voix contre 2 au sein du Federal Open Market Committee (FOMC), le comité de politique monétaire. La présidente de la Fed de Kansas City, Esther George, et son homologue de Boston, Eric Rosengren, se sont prononcés pour le statu quo, comme lors des deux réunions précédentes...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.