La Société Générale s'estimerait bien couverte dans le dossier Libor

La Société Générale s'estimerait bien couverte dans le dossier Libor©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 mars 2018 à 06h53

La Société Générale a limité les pertes hier en bourse, cédant -0,7% à 44,765 euros en clôture, malgré le choc du départ de son directeur général délégué Didier Valet sur fond de désaccord sur le règlement amiable d'un des gros contentieux dans lesquels la banque est embarquée, selon toute probabilité l'enquête sur la manipulation du Libor conduite aux Etats-Unis. La nouvelle a dans un premier temps pesé plus lourdement sur le titre. Mais le marché est pragmatique et considère que le sacrifice du dirigeant pourrait permettre de solder plus rapidement le contentieux en cours, qui pèse sur le parcours boursier.

Des informations ont opportunément commencé à fuiter hier après-midi, notamment celle faisant état d'un niveau suffisant de provisions pour assurer la compensation qui sera versée aux autorités américaines. La SocGen a provisionné 2,32 milliards d'euros pour ses litiges pendants, le Libor n'étant pas forcément le plus onéreux. La banque doit aussi se défendre dans le dossier libyen et dans une affaire de violation d'embargo. Les investisseurs sont toujours un peu nerveux quand il s'agit pour un établissement français de transiger avec la justice américaine, à cause de la jurisprudence BNP Paribas de 2014, lorsque la première banque hexagonale avait dû verser 9 milliards de dollars aux autorités américaines pour éteindre des poursuites liées à la violation de l'embargo sur les transactions en dollars américains avec des pays figurant sur la liste noire des Etats-Unis. A priori, la Société Générale n'est pas du tout dans la même configuration, mais ces contentieux n'en sont pas moins des épées de Damoclès tant qu'ils ne sont pas tranchés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - La Société Générale s'estimerait bien couverte dans le dossier Libor
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :

    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions


    Statut : refusé

    Il y a 6 minutes


    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    -147- fois censuré-repassé
    Comme le sujet a été gelé un bon moment hier, et que nous arrivons bientôt à 150, il y aura un peu plus, mais je vous le laisse, c'est cadeau. Mon journal est public, chacun peut donc constater l'acharnement immature que met la modération militante ORANGE à me censurer trop systématiquement. Je repasse mes avis respectueux de la charte et de la liberté d'expression autant de fois que nécessaire, n'en déplaise. Le client payant que je suis est fort de son bon droit, et étant Picardo Breton, je cumule la force de mes convictions avec la dureté du granit! Bonne journée.