La tactique de Vivendi au conseil de Telecom Italia froisse l'Italie

La tactique de Vivendi au conseil de Telecom Italia froisse l'Italie©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 mars 2018 à 08h04

La grande histoire d'amour entre les autorités italiennes et Vivendi semble se poursuivre. Des rumeurs transalpines laissent penser que l'autorité boursière italienne, la Consob, a décidé d'ouvrir une enquête après la démission des huit administrateurs de Telecom Italia nommés par Vivendi, en amont de l'assemblée générale du 4 mai.

Cette décision intervient après que le fonds activiste Elliott eut fait iruption à hauteur de 5,7% du capital de Telecom Italia, dont Vivendi détient près de 24%, en réclamant un changement de stratégie et un conseil d'administration plus indépendant du Français qu'il ne l'était jusque-là. Les analystes considèrent que la démission des administrateurs est un mouvement de repli tactique de Vivendi. En engageant le bras de fer avec Elliott, le groupe risquait de perdre tous ses représentants si le fonds était parvenu à fédérer suffisamment de frondeurs, ce qui était loin d'être impossible. Mais en faisant table rase, il a toutes les chances de préserver une représentation à la hauteur de ses 24%, ce qui serait un moindre mal. Reste à savoir si la Consob trouve quelque chose à y redire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.