Lacroix : amélioration graduelle de l'activité depuis le mois de mai

Lacroix : amélioration graduelle de l'activité depuis le mois de mai
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 27 août 2020 à 17h46

Lacroix annonce son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre de son exercice 2019-2020 (du 1er avril au 30 juin 2020). Sur la période, le groupe confirme l'amélioration progressive de son activité malgré l'impact toujours marqué de la crise sanitaire. Ainsi, alors que le chiffre d'affaires affichait un repli de plus de 60% sur le mois d'avril, les baisses d'activité sont ressorties à 40% au mois de mai et à 10% en juin. Au total, le chiffre d'affaires du troisième trimestre ressort à 80,1 ME, en baisse de 36,1% en glissement annuel. À périmètre constant, le repli est de de 36,2%. En cumul sur les neuf premiers mois de l'exercice (du 1er octobre 2019 au 30 juin 2020), l'activité affiche un repli de 12,5% à 318,9 ME (-14,2% à périmètre constant).

Au regard des signes de reprise encourageants, confirmés sur les premières semaines de juillet, le groupe confirme l'ensemble de ses objectifs pour l'exercice 2019-2020 : une baisse de l'ordre de 10% du chiffre d'affaires avec une marge opérationnelle courante supérieure à 2%. Au regard de la visibilité toujours réduite, le retour à une situation normalisée n'est pas attendu avant la fin de l'année 2020. Lacroix "réaffirme ainsi sa confiance dans sa capacité à traverser la crise et à renouer avec sa solide dynamique de croissance et d'appréciation des marges, démontrée dans les mois qui avaient précédé la crise sanitaire".

Cette confiance s'est illustrée début juillet avec l'acquisition de la société eSoftThings, référent international dans la conception et l'industrialisation de solutions IoT et dans le domaine de l'intelligence artificielle (computer vision, classification d'objets, prédiction de comportements). Cette acquisition s'inscrit dans les orientations du groupe qui seront au coeur du nouveau plan stratégique présenté en 2021.

Lacroix rappelle enfin son projet de changement de date de clôture de son exercice pour le porter du 30 septembre au 31 décembre. Ce projet sera soumis à l'approbation de l'AGE du 28 aout. Si cette proposition était approuvée, l'exercice en cours aurait donc une durée exceptionnelle de 15 mois, du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.