LafargeHolcim : début d'année 2021 très soutenu

LafargeHolcim : début d'année 2021 très soutenu©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 avril 2021 à 07h47

LafargeHolcim a connu un début d'année 2021 très soutenu, marqué par une amélioration des ventes de 7,4% à 5,362 MdsCHF et par une augmentation de l'EBIT récurrent de 130,7% à 528 MCHF par rapport à la période de l'année précédente, tous deux à périmètre constant. Les volumes de ciment ont augmenté de 5,6% pour le Groupe et les volumes de béton prêt à l'emploi ont progressé de 2,2%, tandis que les volumes de granulats ont diminué de 4%, le tout à périmètre constant. Toutes les régions ont affiché une augmentation significative de la marge EBIT récurrente.

LafargeHolcim a connu un début d'année 2021 très soutenu, marqué par une amélioration des ventes de 7,4% à 5,362 MdsCHF et par une augmentation de l'EBIT récurrent de 130,7% à 528 MCHF par rapport à la période de l'année précédente, tous deux à périmètre constant. Les volumes de ciment ont augmenté de 5,6% pour le Groupe et les volumes de béton prêt à l'emploi ont progressé de 2,2%, tandis que les volumes de granulats ont diminué de 4%, le tout à périmètre constant. Toutes les régions ont affiché une augmentation significative de la marge EBIT récurrente.

La région Europe a montré une bonne dynamique avec une forte augmentation de la marge. La performance en mars a été excellente, avec de solides volumes dans tous les segments et de fortes tendances de prix dans l'ensemble. Les conditions du marché se sont améliorées au Royaume-Uni et la demande en France est restée forte. Ces facteurs ont conduit à une croissance de l'EBIT récurrent trop proportionnelle par rapport aux ventes nettes.

La région Moyen-Orient Afrique a enregistré une forte amélioration de la marge EBIT récurrente. La région a renoué avec la croissance des volumes de ciment, tirée par les ventes de produits de marque. Les bonnes tendances en Irak, au Kenya et au Nigéria ont conduit à une forte amélioration de la marge EBIT récurrente de 380 points de base par rapport à l'année précédente.

L'Amérique du Nord a affiché une bonne dynamique avec un volume de retour au niveau de 2019 malgré une météo défavorable en début d'année. La demande du marché aux États-Unis a été forte et le Canada-Ouest, qui avait été affecté par un ralentissement du secteur pétrolier et gazier, a montré des signes de stabilisation. La marge EBIT récurrente de la région s'est améliorée de 170 points de base par rapport à l'année précédente.

La région Amérique latine a poursuivi ses excellentes performances, avec une croissance des volumes dans tous les segments d'activité. La forte croissance de la demande de ciment a été tirée par les secteurs du résidentiel et des infrastructures. La région a réalisé une excellente performance opérationnelle, avec une amélioration record de la marge EBIT récurrente de 810 points de base par rapport à l'année précédente.

La région Asie-Pacifique a affiché une performance record avec une forte croissance des volumes de ciment. Les performances exceptionnelles de l'Inde ont été soutenues par d'excellents volumes, ainsi que par une gestion efficace des prix et des coûts. L'amélioration des activités en Australie a été soutenue par des programmes de relance du gouvernement. La région a enregistré une augmentation record de la marge EBIT récurrente de 730 points de base par rapport à l'année précédente.

PERSPECTIVES

LafargeHolcim s'attend à ce que les tendances positives de la demande dans toutes les régions soient amplifiées à partir du second semestre 2021 grâce à divers programmes de relance, alors que les gouvernements annoncent des mesures pour soutenir la reprise économique en mettant l'accent sur les infrastructures.

La société prévoit de développer l'activité Firestone Building Products en 2021, d'accélérer les acquisitions complémentaires et de continuer à progresser vers ses objectifs de développement durable à l'horizon 2030. LafargeHolcim espère en outre atteindre tous les objectifs de la stratégie 2022 un an à l'avance, en réalisant :
- une croissance des ventes nettes de 3% - 5% LFL
- une croissance proportionnelle de l'EBIT récurrent d'au moins 10% LFL
- un rendement du capital investi supérieur à 8%
- une conversion en espèces supérieure à 40%
- un effet de levier de la dette inférieur à 2x
- un Capex inférieur à CHF 1,4 milliard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.