LafargeHolcim : premier trimestre résistant

LafargeHolcim : premier trimestre résistant©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 30 avril 2020 à 08h10

LafargeHolcim a connu un bon début d'année, les performances du premier trimestre étant restées en avance sur les résultats de l'année dernière jusqu'à la mi-mars, date de l'impact de COVID-19 qui s'est propagé au-delà de la Chine dans toutes les régions commerciales. Néanmoins, les résultats du premier trimestre sont restés résistants avec un chiffre d'affaires en repli de 3,3% à 5,293 MCHF et un EBIT récurrent en recul de 2,6% par rapport à la même période de l'année précédente, tous deux à périmètre constant, à 262 MCHF.

L'Europe a réalisé de solides résultats malgré des perturbations sur des marchés clés, avec une bonne croissance du marché en Europe de l'Est et des performances résilientes en Suisse et en Allemagne. Les volumes en France, au Royaume-Uni et en Espagne ont été impactés par COVID-19. L'EBIT récurrent s'est amélioré à périmètre constant grâce à l'efficacité opérationnelle.

L'Amérique du Nord a enregistré une excellente amélioration de la croissance des volumes dans tous les segments d'activité. La région a affiché une poursuite de la forte tendance de la demande de ciment à partir de 2019, encore soutenue par des conditions météorologiques favorables, tandis que l'amélioration globale du volume de 12% au cours du trimestre a été tirée par les mégaprojets le long du Mississippi. Les activités aux États-Unis et au Canada ont toutes deux enregistré de solides performances industrielles, avec seulement un impact mineur de COVID-19 au cours du trimestre.

L'Amérique latine a réalisé une bonne performance, portée par une solide performance au Mexique. Le Brésil, l'Argentine, l'Équateur et la Colombie ont été touchés par les mesures de verrouillage du COVID-19 depuis la mi-mars. La marge EBIT récurrente a été résistante grâce à une gestion efficace des prix et des coûts.
La performance de l'Asie-Pacifique a été affectée par l'épidémie de COVID-19, la Chine ayant été fortement impactée au premier trimestre. Il y a eu une forte amélioration de la rentabilité en Inde malgré les mesures de verrouillage vers la fin mars. Le ralentissement du marché en Australie s'est poursuivi.

L'Afrique du Moyen-Orient a enregistré une augmentation sur-proportionnelle de l'EBIT récurrent avec des initiatives de redressement compensant l'impact du COVID-19 dans la région. Le Nigéria, l'Algérie et l'Irak ont ??été de solides contributeurs, tandis que l'Afrique du Sud et le Liban ont été touchés par les mesures de verrouillage.

LafargeHolcim a un bilan et une liquidité solides, avec un ratio de la dette financière nette sur l'EBITDA récurrent de 1,5x à la fin de 2019. À la fin du trimestre, la société avait obtenu une liquidité solide de 8 milliards de francs en espèces et non utilisée engagée lignes de crédit.
Ces atouts ont été récemment confirmés le 27 mars par S&P qui a confirmé sa note de crédit stable BBB / perspectives de LafargeHolcim, puis à nouveau le 20 avril 2020, lorsque Moody's a réaffirmé sa note de Baa2 / perspectives stables.

La société a également procédé à un refinancement réussi en avril 2020 en émettant une obligation à deux ans de 250 millions de CHF à 1,05% et une obligation à cinq ans de 500 millions d'euros à 2,375%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.