Lagardère : l'éviction du patron d'Hachette relance la spéculation

Lagardère : l'éviction du patron d'Hachette relance la spéculation©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 30 mars 2021 à 09h15

Lagardère bondit de 3,8% à 22,7 euros dans les premiers échanges à Paris. L'éviction d'Arnaud Nourry de la tête d'Hachette Livre est clairement perçue comme un pas d'Arnaud Lagardère vers Vincent Bolloré. Dans un entretien accordé la semaine dernière au 'Monde', Arnaud Nourry n'avait en effet pas caché sa forte opposition à une éventuel rapprochement avec Editis, détenu par Vivendi... qui est désormais le premier actionnaire de Lagardère. "Toute idée de démantèlement est à éviter (...). Un rapprochement avec Editis n'a aucun sens stratégique", avait notamment déclaré celui qui dirigeait Hachette Livre depuis 2001.

Lagardère bondit de 3,8% à 22,7 euros dans les premiers échanges à Paris. L'éviction d'Arnaud Nourry de la tête d'Hachette Livre est clairement perçue comme un pas d'Arnaud Lagardère vers Vincent Bolloré. Dans un entretien accordé la semaine dernière au 'Monde', Arnaud Nourry n'avait en effet pas caché sa forte opposition à une éventuel rapprochement avec Editis, détenu par Vivendi... qui est désormais le premier actionnaire de Lagardère. "Toute idée de démantèlement est à éviter (...). Un rapprochement avec Editis n'a aucun sens stratégique", avait notamment déclaré celui qui dirigeait Hachette Livre depuis 2001.

Hachette Livre, qui regroupe plus de 150 maisons d'édition dans le monde entier et a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de près de 2,4 milliards d'euros, dont 70% hors de France, sera désormais dirigé par Pierre Leroy, déjà co-gérant et secrétaire général de Lagardère.

Le marché bruisse de rumeurs concernant Lagardère. De la cession des derniers médias du groupe, à celle d'Hachette, en passant par un éventuel abandon du statut de société en commandite de Lagardère, rien ne semble exclu alors que la société se trouve au coeur d'une bataille entre Vincent Bolloré, Bernard Arnault et le fonds activiste Amber Capital.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.