Lagardère vise une croissance du résop 2020 de 4-6% hors coronavirus

Lagardère vise une croissance du résop 2020 de 4-6% hors coronavirus
photo arnaud lagardère

Boursier.com, publié le jeudi 27 février 2020 à 18h04

Lagardère publie ses comptes 2019. Le chiffre d'affaires du périmètre cible s'établit à 6,936 MdsE, soit une croissance de +4,5% en données comparables. Cette dynamique de croissance est portée par la solide performance de Lagardère Travel Retail qui affiche une croissance de 6,3% et par une très bonne année pour Lagardère Publishing avec +2,8%.

Avec une croissance de 5,6% par rapport à 2018, Lagardère atteint l'objectif de Résop du périmètre cible, tel que confirmé le 7 novembre 2019 (retraité des effets d'IFRS 16 sur les contrats de concession de Lagardère Travel Retail, à change constant et excluant l'impact de l'acquisition du groupe Hojeij Branded Foods et du groupe International Duty Free par Lagardère Travel Retail). Le Résop du périmètre cible s'établit à 361 ME contre 310 ME en 2018, sous l'effet conjugué des bonnes performances de Lagardère Travel Retail et de Lagardère Publishing et de l'intégration de HBF notamment. Le résultat avant charges financières et impôts s'établit à +411 ME en 2019 contre 451 ME en 2018, l'année 2018 ayant bénéficié notamment d'une plus-value exceptionnelle sur la cession de l'immobilier de la rue François 1er à Paris. Le résultat net consolidé s'affiche à +11 ME contre +199 ME en 2018, en raison de l'effet défavorable du résultat net des activités abandonnées. Retraité des éléments non récurrents et non opérationnels, le résultat net ajusté part du groupe s'établit à +200 ME, stable par rapport à 2018.

L'endettement net s'établit à 1,461 MdE à fin 2019. Le ratio de levier dette nette / EBITDA récurrent de 2,1 à fin 2019 est égal à celui de 2018.

Pour 2020, le groupe Lagardère prévoit une progression du Résop comprise entre 4% et 6% à change constant, hors acquisition de IDF et hors impact du coronavirus. L'épidémie de COVID-19 a des effets sensibles sur l'activité de la branche Travel Retail depuis fin janvier principalement en Asie Pacifique et sur les hubs internationaux (dépenses des voyageurs chinois en Europe en particulier), admet le groupe. L'évolution de l'activité à date conduit Lagardère à estimer un impact négatif sur le Résop, avant plan d'actions, de l'ordre de -20 ME pour le T1 2020. Cet impact devrait être compensé pour environ la moitié au cours de l'année par la montée en puissance progressive de nombreuses actions déjà mises en oeuvre dans l'ensemble des pays (e.g. optimisation des horaires d'ouvertures et des conditions de loyers en liaison avec les concédants et optimisation des charges d'exploitation).

"L'évolution de l'épidémie ne peut naturellement pas être anticipée à ce jour. Le Groupe reste néanmoins pleinement mobilisé pour mettre en oeuvre des actions complémentaires sur l'ensemble de ses géographies en cas de besoin", ajoute Lagardère.

Comme pour l'exercice 2018, le dividende ordinaire proposé à l'AG des actionnaires au titre de l'exercice 2019 sera fixé à 1,30 euro par action. Une option de paiement en actions sera proposée, permettant au groupe d'accroître sa flexibilité financière "pour accompagner le développement de ses deux piliers, tout en préservant le retour aux actionnaires".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.