Le Bélier : l'évolution favorable de l'impôt soutient les comptes 2018

Le Bélier : l'évolution favorable de l'impôt soutient les comptes 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 mars 2019 à 06h58

En 2018, Le Bélier réalise un chiffre d'affaires de 358,8 millions d'euros. Il est en croissance de +3,1% (348 ME en 2017). Dans un contexte de lancements soutenus de nouveaux programmes et d'une production restée quasi-stable, Le Bélier maintient un haut niveau de performance.

L'Ebitda s'établit à 53,8 ME. Il se contracte de -7,3% (58,1 ME en 2017). La marge sur chiffre d'affaires reste cependant élevée, à 15% (16,7% en 2017).

Le résultat opérationnel s'établit à 33,4 ME (35,3 ME en 2017).

Globalement, le résultat net s'inscrit en hausse de +11,8%, à 27,2 ME (24,3 ME un an plus tôt) notamment grâce à une évolution favorable du niveau d'imposition du groupe. La marge nette ressort à 7,6% tandis que le cash-flow s'établit à 21,4 ME (9,9 ME à fin décembre 2017).

Situation financière

L'endettement financier net de Le Bélier est de 1,5 ME (15,2 ME à fin 2017), tandis que les fonds propres progressent de 146,9 ME à 163,5 ME. Cette excellente situation financière offre à Le Bélier l'opportunité d'engager des opérations de croissance externe.

Dividende

Le Bélier reste confiant dans les perspectives d'avenir du groupe. Aussi, le Conseil d'administration a décidé de proposer, lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires, le maintien d'un dividende de 1,18 euro par action.

Perspectives

Même si le marché automobile est prévu en croissance, les difficultés rencontrées par les constructeurs européens et celle du marché chinois devraient perdurer sur le 1er semestre 2019.

A moyen terme, les perspectives de développement de Le Bélier restent toujours significatives face aux exigences accrues en terme de réduction de CO2. Elles sont un net atout pour Le Bélier, car favorisant la progression continue de l'usage de l'aluminium dans les pièces automobiles.

De même, la progression attendue des véhicules hybrides électriques offrira à l'aluminium, pour les fonctions freinages et châssis, des opportunités additionnelles à plus long terme compte tenu du poids important des batteries et du besoin essentiel d'autonomie kilométrique.

Avec l'appui des programmes déjà acquis pour 2020, et dans un contexte de marché automobile restauré, l'objectif de chiffre d'affaires de 400 ME reste à l'ordre du jour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.