Le CAC40 a souffert cette semaine

Le CAC40 a souffert cette semaine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 décembre 2018 à 17h45

Pour ceux qui en doutaient, la volatilité est bel et bien de retour sur les marchés financiers. Jouant au yo-yo toute la semaine, le CAC40 abandonne 3,81% sur cinq séances, à 4.813 points ce vendredi soir. Craintes sur le commerce mondial, guerre technologique entre Pékin et Washington suite à l'arrestation de la directrice financière de Huawei, mouvement des 'gilets jaunes', incertitudes liées au Brexit, chute du baril de pétrole (avant que l'Opep et ses alliés ne trouvent un accord pour réduire leur production) sont autant d'éléments qui entretiennent l'aversion au risque des opérateurs. Sans oublier le spectre de l'inversion de la courbe des taux aux Etats-Unis qui laisse craindre une récession à venir outre-Atlantique.

Dans ce contexte, les marchés actions ont logiquement souffert. Au sein de l'indice vedette parisien, seuls Kering et Hermes sont parvenus à boucler la semaine dans le vert. Iliad a de son côté été recherché après la présentation de sa nouvelle box. A l'inverse, la 'saga' Carlos Ghosn' a continué à peser sur Renault, le mouvement des 'gilets jaunes' a fortement pénalisé les distributeurs, tandis que les valeurs technos ont été délaissées suite à l'arrestation de la dirigeante du géant chinois des télécoms.

Les valeurs

* Genfit (+7,4%) enregistre la hausse de la semaine sur le SBF120. Le titre a été porté par l'annonce de résultats positifs pour son étude de Phase 2 évaluant elafibranor chez des patients atteints de Cholangite Biliaire Primitive (Primary Biliary Cholangitis ou PBC), une maladie chronique du foie.

* Iliad avance de 4,4% après avoir présenté sa nouvelle box. Son lancement, d'abord annoncé fin 2017-début 2018, avait été retardé à plusieurs reprises. La FreeboxDelta, qui contient toute une série de nouveautés, proposera divers services alliés à son abonnement à 49,99 euros par mois. Pour les plus petits budgets, la FreeboxDelta a une petite soeur, la Freebox One, disponible pour 29,99 euros par mois, abonnement à Netflix inclus.

* Neopost gagne 2,1%, après son point intermédiaire. La société a réalisé, au 3e trimestre 2018 (clos le 31 octobre 2018), un chiffre d'affaires consolidé de 265 millions d'euros, en hausse de +0,8% (+0,2% en organique). Elle a également confirmé ses objectifs annuels, ce qui est bien perçu par le marché.

* Nokia prend 1,9%. L'équipementier a profité du flou qui entoure Huawei suite à l'arrestation au Canada de Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois. Le groupe scandinave, ainsi que son voisin Ericsson, pourraient profiter de la guerre technologique qui oppose Pékin et Washington en pleine période de développement de la technologie 5G à travers le monde.

A l'inverse, * LDLC s'effondre de 35,8%. L'action du groupe spécialisé dans le e-commerce informatique et la high-tech a été durement sanctionnée après le basculement dans le rouge des résultats semestriels de la société ainsi que l'abandon de l'objectif d'atteindre un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros à horizon 2021.

* Showroomprivé chute de 23,9%, plombé par l'annonce d'une augmentation de capital de 40 ME avec maintien du droit préférentiel de souscription. L'opération, qui vise à accroître la flexibilité financière de la société, est soutenue par ses fondateurs et le groupe Carrefour. Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 2,50 euros.

* Latecoere (-22,1%) a abaissé sa prévision de rentabilité pour 2019, l'équipementier aéronautique prévoyant notamment des coûts de démarrage et d'investissements supplémentaires qui pèseront sur sa marge d'exploitation.

* Altran s'effondre de 20,1%. La pression est forte sur l'entreprise de conseil en ingénierie suite à l'annonce du départ de Frank Kern, qui occupait le poste de Président d'Altran Amérique du Nord. Une entité créée suite à l'acquisition d'Aricent et dont les performances ont déçu depuis l'intégration de la société. Le marché s'interroge au sujet de l'évolution de la gouvernance d'Altran Amérique du nord et de ses performances financières, note Invest Securities.

* Fnac Darty plonge de 15,1% et Carrefour rend 8,3%, victimes du mouvement de contestation des 'gilets jaunes'. Les détaillants souffrent depuis plusieurs semaines des blocages organisés par les manifestants, les clients se voyant refuser l'accès à certains hypermarchés et supermarchés. Selon des données communiquées lundi par le ministre de l'Economie et des Finances, la baisse de chiffre d'affaires atteint 15% à 25% dans la grande distribution.

* Elior trébuche de 8,6%. Si les résultats annuels du troisième groupe européen de restauration collective sont globalement ressortis sans surprise après trois avertissements successifs, ses prévisions ont déçu. Le groupe prévoit pour le nouvel exercice une croissance organique supérieure à 1%, contre +3% réalisés sur l'exercice 2017-2018, ainsi qu'une stabilisation de sa marge d'Ebita ajusté, après une baisse d'un point de pourcentage à 4,3% sur l'exercice écoulé.

* Saint-Gobain recule de 8,5%. JP Morgan a dégradé son opinion sur la firme tricolore de "surpondérer" à "neutre" en sabrant simultanément son objectif de 53 à 40 euros au regard d'un environnement macroéconomique qui se dégrade.

* STMicro rend 7,4%, victime de la bataille technologique entre Pékin et Washington.

* Derichebourg perd 6,9%. Le groupe de services aux entreprises et à l'environnement a dévoilé des résultats annuels quasiment inchangés par rapport à l'exercice précédent et a dit tabler de nouveau sur des résultats stables en 2018-2019 malgré une activité plutôt bien orientée. Derichebourg affiche cependant une certaine prudence relative aux facteurs d'instabilité (guerre commerciale internationale) qui ont prévalu au cours du second semestre de l'exercice 2017-2018 et qui demeurent aujourd'hui.

* Airbus cède 5,9% malgré un beau contrat. Avolon, la société de leasing basée à Dublin, va commander 100 appareils de la famille A320. Un contrat de 11,5 milliards de dollars au prix catalogue. Dans le détail, la filiale de HNA va acquérir 75 A320neo et 25 A321neo. Les appareils commenceront à être livrés en 2023, a précisé la firme contrôlée par le conglomérat HNA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.