Le CAC40 s'offre une deuxième très belle semaine

Le CAC40 s'offre une deuxième très belle semaine
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 21 septembre 2018 à 17h45

Deuxième très belle semaine pour le marché parisien qui tutoie à nouveau les 5.500 points. Sur cinq séances, le CAC40 grimpe ainsi de 2,65%, à 5.494 points ce vendredi soir. L'optimisme a fait son retour sur les marchés actions, sans que des raisons évidentes ne se dégagent pour autant. Les nouveaux records de Wall Street ont porté les indices européens après l'accueil favorable qu'ont réservé les investisseurs aux derniers développements sur le commerce entre Washington et Pékin. Si le conflit est loin d'être réglé, les marchés redoutaient des droits de douanes plus sévères que ceux annoncés par les deux camps.

Les opérateurs semblent ainsi se concentrer à nouveau sur l'excellente santé de l'économie américaine et les robustes résultats des entreprises de part et d'autre de l'Atlantique. L'horizon est toutefois encore loin d'être totalement dégagé puisqu'outre le conflit commercial sino-américain, la question du Brexit reste en suspens après un sommet européen informel qui n'a débouché sur aucune avancée concrète. Toujours en Europe, l'Italie sera à nouveau au centre des attentions la semaine prochaine puisque Rome doit présenter son projet de budget 2019, et notamment les objectifs de déficit et de dette pour l'an prochain.

Les valeurs

* Eramet flambe de 30%, poursuivant ainsi sa forte remontée. Exane BNP Paribas est passé de 'neutre' à 'surperformer' sur la valeur. Et comme l'ensemble du secteur, le regain d'appétit pour le risque des investisseurs a profité au titre.

* Casino grimpe de 9,6%. En plus des dernières déclarations jugées rassurantes de Jean-Charles Naouri ainsi que de la nouvelle ligne de crédit de 500 ME signée par Rallye, le dossier a bénéficié du débouclage de positions vendeuses sur la valeur qui était devenue une des cibles privilégiées des hedge-funds.

* Valeo gagne 9,6%. Outre la bonne tenue de l'ensemble du secteur automobile, dans le sillage des très bons chiffres du marché européen en août, l'équipementier a également été soutenu par la signature d'un protocole d'accord avec l'Américain Wabco portant sur la commercialisation de technologies de sécurité active équipant les véhicules commerciaux. JP Morgan a par ailleurs confirmé son conseil 'surpondérer' sur le dossier et son objectif de 67 euros.

* Vicat (+8,2%) a confirmé l'existence de discussions avec la société Ciplan, cimentier brésilien. Le groupe Vicat ne souhaite cependant faire à ce stade aucun autre commentaire additionnel, et communiquera "en temps voulu", conformément à la réglementation.

* Virbac bondit de 4,4%. Le groupe a fait état d'un résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions de 45,2 millions d'euros, contre 40,7 ME un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 430 ME, en léger retrait par rapport à l'an dernier (-1,7% à taux de change réels). Le résultat net consolidé a régressé de 21% à 12,6 ME. Le spécialiste de la santé animale a profité d'une activité commerciale "soutenue" ainsi que de sa prudence dans les dépenses, qui ont permis de compenser l'investissement continu en R&D et des effets de change défavorables.

*>Société Générale (+5,7%) et BNP Paribas (+5,8%). La remontée des taux obligataires a soutenu les banques cette semaine.

* Renault gagne 3,5%. Le nombre de véhicules immatriculés dans les pays de l'Union européenne et ceux de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse) a bondi de 29,8% sur un an en août, généralement le mois le plus faible de l'année, avec plus de 1,17 million d'unités immatriculées, selon les données publiées par l'ACEA. Une forte hausse qui peut s'expliquer par les nouvelles normes européennes d'homologation WLTP, plus strictes, entrées en vigueur le 1er septembre... Le groupe Renault s'est particulièrement illustré le mois dernier avec des immatriculations en hausse de 56,4% (dont +66,7% pour la seule marque au losange).

* Altran grignote 0,5%. Le président-directeur général du groupe, Dominique Cerutti, a déclaré à l'Autorité des marchés financiers l'acquisition de 27.750 titres Altran le 17 septembre sur un cours de 7,18 euros, pour un montant totalisant ainsi 199.000 euros. Altran a connu une brutale correction depuis le mois de juillet, qui s'est accélérée en septembre suite à une publication semestrielle décevante, marquée par un flux de trésorerie disponible nettement inférieur aux attentes.

A l'inverse, Orchestra-Prémaman plonge de 17,4%. Une chute somme toute logique alors que le groupe spécialisé dans le prêt-à-porter pour enfants a annoncé le prochain lancement d'une augmentation de capital de 28,6 millions d'euros. Un montant supérieur à la capitalisation boursière actuelle de la société ! L'opération se fera au prix de 1,03 euro par action, soit avec une forte décote.

* Infotel chute de 9,4%. Les investisseurs ont sanctionné la publication semestrielle du groupe informatique, qui a mis en relief, comme attendu, un pincement des marges.

* Trigano plonge de 7,9%. La pression vendeuse sur le titre est à mettre en perspective avec l'actualité sectorielle, dominée par l'annonce d'un rapprochement entre deux concurrents du français. Hymer, second acteur européen derrière Trigano (29% de parts de marché sur le vieux continent), va être racheté par Thor Industries, premier constructeur américain.

* Tarkett cède 2,8% après le départ avec effet immédiat du président du directoire, Glen Morrison, un peu plus d'un an après sa nomination.

* Sopra Steria rend 1,1%. La pression vendeuse sur le titre de la SSII est à liée aux semestriels décevants publiés cet été par le groupe mais aussi à un contexte général dégradé, en particulier outre-Manche où les modalités du Brexit ne sont toujours pas arrêtées. L'enjeu est de taille pour Sopra Steria : le Royaume-Uni pèse pour près de 20% dans son chiffre d'affaires consolidé, ce qui fait de ce territoire le deuxième marché du groupe derrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.