Le Crédit Agricole rattrapé à son tour par des marchés atones durant l'été

Le Crédit Agricole rattrapé à son tour par des marchés atones durant l'été©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 novembre 2017 à 07h29

Le Crédit Agricole, dernière des banques du CAC40 à publier ses trimestriels, n'a pas échappé aux contreperformances de ses concurrentes dans les activités de marché. Le groupe a été d'autant plus affecté qu'il avait réalisé un troisième trimestre 2016 très dynamique. Le ratio de solidité financière a cependant poursuivi son ascension.

Le produit net bancaire a progressé de 22,4% à 4,57 milliards d'euros, mais sa croissance est ramenée à 3,5% sur un périmètre comparable. Le résultat brut d'exploitation, à 1,672 MdE, bondit de près de 60%. Mais il baisse de -2% en base comparable. La poursuite de la baisse du coût du risque et l'augmentation des résultats des sociétés mises en équivalence permettent au résultat avant impôts de progresser à 1,57 MdE. Le bénéfice net part du groupe s'établit à 1,07 MdE, en nette baisse en glissement annuel compte tenu des plus-values comptabilisées un an plus tôt, et en retrait plus modéré, de -5,2%, sur une base comparable. La baisse est essentiellement due à une charge fiscale plus lourde. Le ratio CET1 non phasé atteint 12%.

Comme ses consoeurs, la banque a été grevée par la baisse des activités de marché. Les revenus sur les marchés de capitaux chutent de -28,3% au 3ème trimestre. Un mouvement exacerbé par une base de comparaison particulièrement élevée, puisque le troisième trimestre 2016 avait été gonflé par les suites du référendum au Royaume Uni. La banque de proximité souffre également de l'environnement de taux bas.

"Sur les neuf premiers mois de l'année, Crédit Agricole SA a réussi à faire aussi bien en résultat publié que sur la même période de l'an dernier, qui avait bénéficié de la plus-value Eurêka de plus d'un milliard d'euros", rappelle le directeur général Philippe Brassac.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU