Le Crédit Agricole verdit ses pratiques

Le Crédit Agricole verdit ses pratiques©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 06h45

Le Crédit Agricole a pris la décision d'accélérer son rôle dans la transition énergétique, en se fixant de nouveaux objectifs, détaillés hier soir dans un communiqué.

La banque va par exemple arranger 100 milliards d'euros de financement verts d'ici 2020 dans le monde, ce qui amplifie son engagement de la COP21, qui faisait état de 60 MdsE d'ici 2018. Ces opérations seront réalisées par CA CIB via des "Green Bonds" (obligations) et des "Green Loans" (crédits). Par ailleurs, son réseau français prévoit de doubler le niveau de financement des énergies renouvelables, en s'assurant qu'un projet sur trois sera lié à ce thème ou à l'efficacité énergétique d'ici 2020. L'établissement s'est aussi engagé à intégrer la dimension climat pour évaluer les profils de risque de ses grands clients et de leurs projets.

Concernant le financement des projets polluants, une ligne directrice un peu plus claire a été fixée. Le Crédit Agricole exclut désormais les hydrocarbures les moins performants sur un plan énergétique et les plus impactants pour l'environnement. La banque renonce ainsi à tous les projets de sables bitumineux, à tous les pétroles issus de la région Arctique (offshore et onshore), aux gaz ou pétroles de schiste dont l'exploitation occasionne un torchage ou une évaporation excessifs et aux infrastructure principalement dédiées à ces secteurs d'exclusion. En outre, le groupe s'engage à compenser l'ensemble de son empreinte carbone directe jusqu'en 2040 au travers du fonds carbone Livelihoods.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.