Le Département de l'Énergie américain annonce un investissement pour la poursuite du développement du projet CO2ment

Le Département de l'Énergie américain annonce un investissement pour la poursuite du développement du projet CO2ment
Tableau devises change

Boursier.com, publié le jeudi 17 septembre 2020 à 13h04

Le Département de l'Énergie des États-Unis annonce un investissement pour la poursuite du développement du projet CO2ment. La prochaine phase pour étudier la faisabilité du projet, en passe de débuter, développera le design du dispositif destiné à capter, utiliser et stocker 2 millions de tonnes de dioxyde de carbone chaque année.

Le 1er septembre, le Département de l'Énergie des États-Unis (DOE) a alloué la somme de 1,5 M$ pour co-financer la recherche et le développement afin de soutenir l'analyse technique et l'étude d'ingénierie du projet CO2ment de LH dans le Colorado, qui a fait l'objet d'une étude préliminaire lancée plus tôt cette année. Le projet commercial de captage de carbone, basé à Florence, dans le Colorado, est un partenariat réunissant Svante Inc, LafargeHolcim, Kiewit Engineering Group Inc, Oxy Low Carbon Ventures, LLC (OLCV), filiale détenue à 100% par Occidental, et Total.

Forts de la réussite de l'étude préliminaire terminée en juin 2020 et de la confirmation du financement par le DOE, les partenaires se sont engagés pour la prochaine phase du projet à évaluer la faisabilité du dispositif conçu pour capter annuellement jusqu'à 2 millions de tonnes de dioxyde de carbone, directement issu de la cimenterie Holcim et de la chaudière au gaz naturel pour la génération de vapeur. Ce dioxyde de carbone serait ensuite géologiquement stocké de manière permanente par Occidental.

"Oxy Low Carbon Ventures s'appuie sur les 40 années d'expérience d'Occidental dans le stockage du CO2 en toute sécurité dans des formations géologiques pour faire évoluer le stockage permanent comme solution pour réduire les émissions mondiales de carbone" a déclaré Richard Jackson, le président d'Oxy Low Carbon Ventures. "Ce partenariat est un exemple convaincant de la façon dont la collaboration intersectorielle peut contribuer à faire progresser les projets de captage, d'utilisation et de stockage du carbone qui seront essentiels pour accélérer la transition vers un monde plus bas-carbone."

Le dispositif à l'étude utilisera la technologie basée sur les adsorbants solides de Svante pour capter le carbone directement dans le four de la cimenterie comme solution non intrusive de "bout de chaîne".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.