Le fonds Elliott mènerait la fronde contre Vivendi chez Telecom Italia

Le fonds Elliott mènerait la fronde contre Vivendi chez Telecom Italia©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 06 mars 2018 à 11h29

C'est Bloomberg qui a allumé la première mèche hier soir en affirmant que le fonds Elliott, connu pour son activisme, est en train de constituer une position au capital de Telecom Italia pour contrer la façon dont le principal actionnaire de l'opérateur italien, Vivendi, gère la société. Le fonds chercherait à obtenir suffisamment de poids pour être représenté au conseil d'administration, selon une source proche du dossier. Aux dernières déclarations, Vivendi possède 23,94% du capital de TI, le second actionnaire étant actuellement BlackRock avec 5,63% des parts au 31 décembre dernier, tandis que le fonds souverain norvégien émarge à 2,58%.

Aucun des protagonistes n'a voulu commenter l'information. TI a convoqué son assemblée générale le 24 avril prochain. Dernièrement, Elliott s'est illustré dans le projet de rachat de NXP Semiconductors par Qualcomm en faisant un forcing payant pour que le prétendant relève son offre. En passant de 110 à 127,50 dollars par action son offre, Qualcomm a obtenu le soutien d'Elliott.

La Repubblica en dit plus

Pour les informateurs de 'La Repubblica', Elliott a pris 6% du capital et veut proposer sa propre stratégie. Le quotidien explique que le fonds américain va chercher à fédérer les autres actionnaires institutionnels, dont certains seraient mécontents de la gestion des "Vivendi-Boys" et des conflits d'intérêts par ricochets issus du bras de fer en Mediaset et Vivendi. En franchissant le cap des 5% du capital de TI, Elliott serait en mesure de proposer ses propres résolutions lors de l'assemblée générale. Et d'y faire adhérer d'éventuels frondeurs.

Si la nouvelle se confirme, elle serait mauvaise pour Vivendi, qui n'a toujours pas réussi à mettre en place un projet de l'autre côté des Alpes, après plusieurs trimestres de présence. Pour le moment, le groupe français brille surtout par les procédures judiciaires ou administratives le visant. Les dirigeants de TI doivent présenter aujourd'hui à leur conseil d'administration un plan stratégique pour relancer l'opérateur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.