Le Koweït enquête sur un gros contrat d'hélicoptères signé avec Airbus

Le Koweït enquête sur un gros contrat d'hélicoptères signé avec Airbus©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 12h47

Le Koweït a saisi sa commission nationale anti-corruption et son autorité d'audit concernant les conditions d'attribution du contrat Caracal avec Airbus Helicopters en 2015, a indiqué l'Agence officielle KUNA, qui a appris la nouvelle d'un ministre. L'Emirat avait annoncé son intention d'acheter 24 hélicoptères lourds H225M Caracal (l'évolution du Super Puma) en juin 2015, lors d'un entretien entre François Hollande, alors Président de la République, et l'Emir Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah. Le contrat définitif avait été paraphé en août 2016, pour 30 appareils. Sur la base des prix annoncés à l'époque, le contrat pouvait représenter environ 1,1 milliard d'euros, même si son montant n'a jamais été rendu public.

Le Caracal, un hélicoptère multirôle de la classe des 11 tonnes, est capable de voler à 324 km/h avec ses deux turbines Makila 2A1 de Turbomeca. Il peut embarquer jusqu'à 28 passagers en configuration transport. Son rayon d'action de 700 miles nautiques peut être étendu grâce à sa capacité de ravitaillement en vol.

La saisine des organes anti-corruption koweïtiens intervient alors qu'Airbus est sous le coup de plusieurs enquêtes anticorruption qui ont fragilisé son exécutif et entraîné un vaste audit interne.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.