Le Pétrole en vive hausse malgré les stocks américains

Le Pétrole en vive hausse malgré les stocks américains
gisement Bagdad

Boursier.com, publié le mercredi 11 avril 2018 à 17h05

Après quelques prises de bénéfices en début de séance, le baril de pétrole repart de l'avant malgré l'annonce d'une nette hausse des stocks de brut américains la semaine passée. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison juin prend actuellement 2,2% à 72,6 dollars, au plus haut depuis la fin 2014. Le WTI pour livraison mai grimpe pour sa part de 2,5% à 67,2 dollars.

Washington et Pékin calment le jeu

Mardi, les cours de l'or noir avaient déjà été dopés par l'apaisement des tensions entre les Etats-Unis et Pékin suite au discours conciliant du président chinois Xi Jinping, qui a promis d'accentuer l'ouverture de l'économie chinoise et de réduire dès cette année les barrières douanières.

Tension en Syrie

La situation, toujours très instable en Syrie, pousse également les cours du brut plus haut alors que les dernières déclarations des pays occidentaux, Etats-Unis, France et Grande-Bretagne en tête, suggèrent que des frappes visant le régime de Damas pourraient avoir lieu dans les tout prochains jours après l'attaque présumée aux armes chimiques de samedi à Douma, en dépit de l'opposition de la Russie, soutien de Bachar al Assad et présente militairement sur le sol syrien.

L'annonce, par le Département à l'énergie US, d'une augmentation de 3,3 millions de barils des réserves de brut la semaine passée aux Etats-Unis semble donc peu peser sur les cours. Le consensus tablait pourtant sur un repli de 0,6 million. Les stocks d'essence ont eux progressé de 0,5 million de barils, contre un repli de 1,4 million de barils anticipé, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 1 million de barils.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU