Le pétrole finit la semaine en berne

Le pétrole finit la semaine en berne©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 29 novembre 2019 à 21h35

Le cours du baril de brut léger américain (WTI) a plongé de 4,63% à 55,42$ sur le Nymex (contrat à terme de janvier), tandis que le Brent de la mer du Nord a fléchi de 2,25% à 62,43$ pour le contrat à terme de janvier.

Selon l'agence 'Bloomberg', l'Arabie saoudite aurait averti les membres de l'Opep+ qu'elle ne voulait plus ajuster sa production à la baisse lorsque les autres membres dépassaient leurs quotas... En d'autres termes, l'accord entre producteurs pour soutenir les cours pourrait être menacé, alors que l'Opep et ses alliés doivent se réunir les 5 et 6 décembre prochain à Vienne pour décider de l'avenir de ce pacte.

Depuis un an, l'Arabie saoudite avait toléré les écarts de plusieurs membres de l'alliance Opep+ (dont Irak et la Russie) et avait abaissé sa propre production pour respecter globalement les quotas prévus par l'accord.

Mais selon des sources proches de Riyad, citées par 'Bloomberg', le prince Abdulaziz bin Salman, nouveau ministre du pétrole, devrait signaler lors de la réunion du 5 décembre que Riyad cessera de compenser les écarts des autres pays producteurs.

Ces derniers mois, l'Arabie saoudite avait pompé régulièrement moins que les 10,31 millions de barils par jour prévus par l'accord entre l'Opep, dont elle est le chef de file, et ses alliés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.