Le pétrole marque une pause malgré une forte baisse des stocks US

Le pétrole marque une pause malgré une forte baisse des stocks US
pétrole brut raffinerie

Boursier.com, publié le mercredi 05 mai 2021 à 23h10

Les cours du pétrole se sont légèrement repliés mercredi, au lendemain d'un bond de l'ordre de 2%, qui les a portés au plus haut depuis la mi-mars. L'optimisme sur la croissance de la demande continue de côtoyer les inquiétudes concernant les nouvelles vagues de Covid-19 en Inde, au Japon et au Brésil. Les investisseurs voient en revanche d'un bon oeil les calendriers de levée des restrictions anti-Covid prises par plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie et l'Allemagne.

Les cours du pétrole se sont légèrement repliés mercredi, au lendemain d'un bond de l'ordre de 2%, qui les a portés au plus haut depuis la mi-mars. L'optimisme sur la croissance de la demande continue de côtoyer les inquiétudes concernant les nouvelles vagues de Covid-19 en Inde, au Japon et au Brésil. Les investisseurs voient en revanche d'un bon oeil les calendriers de levée des restrictions anti-Covid prises par plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie et l'Allemagne.

Le cours du baril de brut léger américain WTI a rendu mercredi 0,1% à 65,63$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juin, tandis que le Brent s'est aussi allégé de 0,1% à 68,96$ (contrat de juillet).

A noter que le repli s'est produit malgré l'annonce d'une forte baisse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis. Pour la semaine close le 30 avril, ces stocks ont plongé de 8 millions de barils à 485,1 mb, contre une baisse de 2 mbj attendue par le consensus.

Les réserves d'essence ont en revanche progressé de 0,7 mb (contre un repli de 0,7 mb anticipé par le marché), tandis que les stocks de produits distillés ont reculé de 2,9 mbj par rapport à la précédente semaine, contre une baisse de 1,3 mb attendue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.