Le probable rachat de Gemalto par Thales dope Worldline

Le probable rachat de Gemalto par Thales dope Worldline
Le logo Atos lors de la présentation d'un nouveau supercalculateur Bull.

Boursier.com, publié le lundi 18 décembre 2017 à 09h28

C'est le principe des vases communicants : Worldline rebondit de 7,9% à 40,81 euros après que sa maison-mère Atos eut jeté l'éponge sur Gemalto, à la suite de la surenchère à 51 euros par action proposée par Thales. Le titre Worldline avait perdu plus de 7% la semaine dernière après l'annonce d'une offre de rachat de la SSII sur Gemalto à 46 euros par titre (4,3 milliards d'euros de facture). Les investisseurs estimaient que les fonds consacrés à l'opération allaient limiter le potentiel d'acquisition de la filiale. Les analystes avaient acquiescé. Désormais, le renforcement de Worldline pourrait redevenir la priorité d'Atos, avec une force de frappe conséquente.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU