Le Royaume-Uni en récession, le PIB a plongé de 20,4% au deuxième trimestre

Le Royaume-Uni en récession, le PIB a plongé de 20,4% au deuxième trimestre
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le mercredi 12 août 2020 à 08h18

Quel écroulement ! L'économie britannique s'est effondrée de 20,4% au deuxième trimestre. Après la baisse du PIB de 2,2% au cours des trois premiers mois de l'année, le Royaume-Uni est ainsi officiellement entré en récession, une première depuis 2009. Maigre consolation, le PIB a légèrement moins reculé qu'attendu puisque le consensus attendait un repli de 20,7%. Londres accuse par ailleurs désormais la plus forte contraction sur le Vieux continent sur les trois mois clos fin juin puisque l'Espagne était jusqu'ici le pays européen qui avait le plus souffert sur la période avec un plongeon de son PIB de 18,5%.

Les dernières données pour le mois de juin montrent également que l'économie britannique est désormais inférieure de 17,2% à ce qu'elle était en février avant que les effets de la pandémie de coronavirus ne se fassent pleinement sentir.

"La récession provoquée par la pandémie de coronavirus a entraîné la plus forte chute du PIB trimestriel jamais enregistrée. L'économie a commencé à rebondir en juin avec la réouverture des magasins, la montée en puissance des usines et la poursuite de la construction de logements. Malgré cela, le PIB en juin reste encore un sixième en dessous de son niveau de février, avant que le virus ne frappe. Dans l'ensemble, la productivité a connu sa plus forte baisse au deuxième trimestre depuis la semaine de trois jours. L'hôtellerie a été la plus touchée, la productivité de cette industrie ayant chuté de trois quarts au cours des derniers mois", explique l'Office national de la statistique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.