Le ton monte entre Canal+ et TF1 sur les droits de diffusion

Le ton monte entre Canal+ et TF1 sur les droits de diffusion
Canal Plus Canal+ télévision

Boursier.com, publié le vendredi 02 mars 2018 à 10h46

Après Orange, Canal+ (Vivendi) a également décidé d'engager le bras de fer avec TF1, faute d'avoir pu s'entendre sur la somme exigée par la filiale de Bouygues pour laisser le diffuseur accéder à ses contenus gratuits. Cette décision est le résultat de l'intransigeance du Groupe TF1 qui abuse de sa puissance de marché, et notamment de son canal numéro 1, pour imposer unilatéralement à ses distributeurs, dont le Groupe Canal+, de payer pour continuer à diffuser ses chaînes disponibles gratuitement sur la TNT et sur internet, peut-on lire dans le communiqué publié hier soir par la filiale de Vivendi, qui a porté l'affaire en justice en saisissant le tribunal de commerce de Paris.

Désaccord sur le prix

Comme Orange, Canal+ conteste les niveaux de rémunération demandés par TF1, qui est parvenu à signer avec SFR (Altice) et Bouygues Telecom (qui fait partie du même groupe). Les discussions avec Free (Iliad) sont en cours mais ne font pas autant parler d'elles à ce stade. Orange et TF1 se sont mutuellement assignés devant les tribunaux. Les rumeurs laissaient entendre que la filiale de Bouygues serait très gourmande avec l'opérateur, qui est l'un de ses principaux pourvoyeurs d'audience et un gros client publicitaire. Le montant dépasserait nettement les 20 ME qui auraient été payés par Orange à M6 (cette somme est une rumeur récurrente). Les analystes estiment généralement que des accords de diffusion avec les cinq grands diffuseurs sont susceptibles de rapporter entre 90 et 100 ME par an au Groupe TF1.

Le Groupe TF1 a réagi dans un communiqué diffusé en matinée, en se disant scandalisé par la décision unilatérale de Canal+ de priver ses abonnés de ses chaînes gratuites. Il juge la décision d'autant plus incompréhensible qu'il n'a pas demandé la suspension de la diffusion pendant les négociations... contrairement à ce qui s'était passé avec Orange, puisque TF1 avait exigé l'arrêt de la diffusion de ses contenus gratuits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.