Le Triple A des Etats-Unis en danger ?

Le Triple A des Etats-Unis en danger ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 09 janvier 2019 à 11h54

Et si les États-Unis perdaient leur fameux triple A ? Pour l'agence Fitch, la prolongation du shutdown de l'autre côté de l'Atlantique pourrait bientôt commencer à avoir des répercussions sur des secteurs très sensibles de la plus importante économie mondiale.

"Je pense que les gens regardent les chiffres du CBO (Congressional Budget Office). Si les gens prennent le temps d'y regarder de plus près, ils constatent que le niveau d'endettement augmente, et que le fardeau des intérêts au sein du gouvernement américain progressera considérablement au cours de la prochaine décennie", a déclaré à 'CNBC', James McCormack, le responsable mondial des notations souveraines chez Fitch. "Il faut qu'il y ait un rajustement financier pour compenser cela, sinon le déficit lui-même s'accroît et vous empruntez essentiellement de l'argent pour payer l'intérêt sur la dette. Il y a donc une détérioration significative des finances publiques aux États-Unis".

Fitch warns of possible cut to US triple-A rating if shutdown continues https://t.co/732E1tiPt2
- CNBC (@CNBC)

"Si cet arrêt des activités gouvernementales se poursuit jusqu'au 1er mars et que le plafond de la dette devient un problème plusieurs mois plus tard, nous devrons peut-être commencer à réfléchir au cadre politique, à l'incapacité d'adopter un budget... et à la question de savoir si tout cela est compatible avec une notation triple A", a également affirmé James McCormack, lors d'une conférence à Londres. "Du point de vue de la notation, c'est le plafond de la dette qui pose problème".

Le blocage partiel des administrations fédérales aux Etats-Unis dure depuis désormais 19 jours, soit le second plus long shutdown de l'histoire américaine. Ce "shutdown" a été déclenché par le Donald Trump qui réclame des financements nécessaires à la construction du mur qu'il veut ériger le long de la frontière mexicaine. Les démocrates, désormais majoritaires à la Chambre des représentants, ne veulent pas de ce projet qui a constitué l'une des principales promesses électorales de Trump pendant la campagne présidentielle de 2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.