Lectra : l'environnement s'est durci au 1er trimestre

Lectra : l'environnement s'est durci au 1er trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 avril 2018 à 07h49

Au cours du 1er trimestre, l'environnement macroéconomique s'est brusquement durci pour Lectra, sur fond de tensions entre les Etats-Unis et ses différents partenaires commerciaux : l'Europe, la Chine, le Mexique et la Russie. Ces tensions se sont traduites par des inquiétudes pour de nombreuses entreprises, notamment dans le secteur de l'automobile, avec pour effet de retarder leurs décisions d'investissements. Dans ce contexte, les commandes de nouveaux systèmes (28,2 millions d'euros) diminuent de -7% par rapport au 1er trimestre 2017. Cette baisse provient exclusivement du marché de l'automobile (-54%), en raison du report par les clients de nombreuses commandes attendues au 1er trimestre. Dans la mode et l'ameublement, les commandes progressent respectivement de 31% et 61%.

Le chiffre d'affaires de Lectra s'établit à 67,2 ME. Il augmente de +3%, mais diminue de -3% à données réelles. Le résultat opérationnel (7,2 ME) est en hausse de +5%. Il diminue de -23% à données réelles. La marge opérationnelle (10,7%) augmente de +0,2 point. Elle baisse de -2,8 points à données réelles.

Le résultat net s'établit à 5,4 ME. Il recule 1,1 ME (-17%) à données réelles.

Le cash-flow libre s'élève à 2,5 ME (13,9 ME au 1er trimestre 2017).

Le ralentissement des commandes s'est ainsi traduit par un chiffre d'affaires, un cash-flow libre et des résultats inférieurs aux attentes de la société.

Acquisition de la société Kubix Lab

La société a annoncé le 25 janvier l'acquisition de la société italienne Kubix Lab. Fondée fin 2015, Kubix Lab a développé une offre technologique particulièrement innovante, baptisée Link. Cette dernière permet aux marques de mode de gérer de bout en bout l'ensemble des informations produit provenant notamment de multiples systèmes informatiques (ERP, PDM, PLM, ...) dans une seule et même application. L'impact de Kubix Lab sur les résultats de l'exercice sera non significatif.

Une entreprise solide, sans dette

Les capitaux propres s'établissent à 156,7 ME. La trésorerie disponible et la trésorerie nette atteignent 93,6 ME, après le décaissement de 7,1 ME au titre de l'acquisition de Kubix Lab.

Dividende

Sous réserve de l'approbation des actionnaires à l'Assemblée générale du 27 avril, le dividende de 0,38 euros par action au titre de l'exercice 2017 sera mis en paiement le 4 mai.

Perspectives 2018

Lectra a abordé 2018 avec des fondamentaux opérationnels plus solides que jamais, et une structure financière à nouveau renforcée. La société s'est fixé, pour 2018, un objectif de croissance du chiffre d'affaires de 6 % à 10 % et du résultat opérationnel courant de 7% à 15%, à données comparables.

A ce stade, il n'y a pas lieu de revoir ces objectifs. Cependant, la principale incertitude porte sur le niveau des commandes et le chiffre d'affaires des nouveaux systèmes, dans un environnement macroéconomique, géopolitique et monétaire qui demeure incertain, et qui pourrait continuer de peser sur les décisions d'investissement des entreprises du secteur automobile.

Confortée par la solidité de son modèle économique et l'adéquation de sa nouvelle feuille de route aux exigences de l'Industrie 4.0, la société reste confiante sur ses perspectives de croissance à moyen terme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.