Légère baisse des résultats de Groupe EPC, avec l'intégration de Nordex

Légère baisse des résultats de Groupe EPC, avec l'intégration de Nordex©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 mars 2018 à 14h22

Le spécialiste français des explosifs Groupe EPC a réalisé des résultats solides, quoiqu'en baisse, en 2017. Il faut dire que le groupe a intégré le canadien Nordex, qui lui a ouvert de nouveaux horizons dans les explosifs civils.

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 329,1 millions d'euros au cours de l'exercice 2017, en croissance organique de 6,7%. Le résultat opérationnel courant est en revanche en légère contraction, puisqu'il est passé de 19,75 à 18,71 ME, entraînant le bénéfice net part du groupe à 9,54 ME, après 10,24 ME en 2016. La génération de trésorerie opérationnelle a atteint le niveau record de 21,6 ME (vs. 14,9 ME en 2016), ce qui a permis de financer le programme d'investissement tourné vers la modernisation des outils de production. La baisse de la rentabilité s'explique par l'intégration du canadien Nordex, dont la réorganisation coûte 2,5 ME aux résultats. La dette financière nette s'est accrue d'un peu plus de 7 ME pour atteindre 68,7 ME, sous le coup notamment d'un refinancement de 16 ME qui a permis d'accroître la maturité.

La stratégie du groupe consiste à garder une longueur d'avance sur ses concurrents en alliant proximité géographique et excellence technique, explique le management, qui prévoit de faire monter en gamme ses services au Canada, en Italie et en Espagne, des marchés très concurrentiels actuellement. Parmi les axes de développement pour la zone Europe-Amérique du Nord, figurent les contrats d'envergue, qui apportent davantage de visibilité et sont les plus rentables. Sur la région Afrique Moyen-Orient, EPC étudie de nouvelles implantations alors que l'usine marocaine est en train de voir le jour. Il prévoit en parallèle de revoir sa politique dans le secteur des additifs diesels qui est entré dans une zone d'incertitude depuis mi-2017. Au Canada, le rachat de Nordex a entraîné une vive réaction de la concurrence, signe que le management ne s'était pas trompé sur le potentiel. L'opération valide définitivement l'entrée d'EPC dans la cour des grands noms mondiaux de l'explosif civil, selon la direction, qui ne fournit pas de prévisions chiffrées pour l'exercice.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.